Salles de poker en ligne légales en France: c’est parti

Publié le 1 juillet 2010

Ça y est.  L’ARJEL (Autorité de régulation des jeux en ligne) a donné le feu vert et depuis un peu plus de 24 heures maintenant, les salles de poker en ligne françaises sont ouvertes.

Rappelons que l’État français a légalisé le poker en ligne, le régulant et le taxant.  Les marchés ont été ouverts au secteur privé, tant et aussi longtemps que les salles se dotent d’une licence, demandant le respect de règles spécifiques.  Le changement le plus drastique est sans contredit l’obligation de jouer sur les tables exclusivement françaises.  Ainsi, les Français se retrouvent aujourd’hui isolés du reste de la communauté mondiale de joueurs.  Ils ne peuvent jouer qu’entre eux, dans un bassin évidemment largement réduit.

Déjà, Pokerstars, Everest Poker et Party Poker ont notamment reçu cette licence, puis ouvert  leur version .fr.

PokerStars.fr offre un bonus de premier dépôt de 100%  jusqu’à 500 euros.  Il suffit d’utiliser le lien précédent pour en profiter.

La version française d’ Everest Poker offre un bonus de 350 euros, peu importe la valeur de votre premier dépôt!  Il suffit d’utiliser le lien précédent et d’inscrire le code bonus: PRINCEFR

Party Poker.fr  offre un bonus de 200% jusqu’à 200 euros!  Il suffit d’utiliser le lien précédent et d’inscrire le code bonus PRINCEFR

Pour la liste des meilleurs bonus poker français ainsi que l’évolution des salles ouvrant leur marché en France, gardez un oeil sur cette page!

Comment se passe l’ouverture de ce marché exclusivement français en ces premières heures? Quelques avantages, de nombreux inconvénients, puis une bonne dose de confusion.

Du côté des avantages, le premier va de soi:  Une plate-forme 100% légale est maintenant offerte aux joueurs français.  Bien que cela risque de changer avec le temps, il est rapporté que les parties sont présentement d’une facilité déconcertante.  Le niveau serait d’un niveau de beaucoup inférieur limite pour limite à ce qu’il est sur les sites .com.  C’est donc le temps où jamais d’en profiter!  Des parties faciles sont d’un attrait indéniable.

Outre le désavantage évident de la restriction du bassin de joueurs, le mécontentement règne sur le rake instauré chez les salles .fr.  Une confusion plane depuis 24 heures sur ce qui est chargé aux joueurs.  Voici un récapitulatif de la source du mécontentement, telle qu’elle est rapportée par les joueurs depuis hier.

PokerStars furent les premiers à ouvrir leur salle.  Une bien mauvaise nouvelle attendait les joueurs.  La règle “no flop no drop” était abandonnée par la nouvelle loi française et un rake preflop de 2% était prélevé, peu importe l’action.  Cela signifie qu’un joueur relançant preflop et gagnant le pot sans action supplémentaire voyait le montant gagné prélevé de 2% de rake.  Un ajout très préoccupant quand on sait pertinemment que la majorité des mains ne voient pas de flop!

De plus, le rake post flop a été rapporté à 7%, max 3 euros.  Il s’agit d’une hausse importante, considérant que le rake sur la version .com était de 5% (avec le no flop no drop) max 2 euros.

La version française d’Everest Poker fut aussi ouverte avec cette nouvelle taxe preflop, mais un rake max de 5%.

Il n’en fallu pas plus pour qu’un vent de colère souffle sur les communautés françaises de poker. De nombreux joueurs criaient au vol, estimant qu’il devenait carrément impossible de penser battre le jeu sur le long terme.

Or, surprise!  Au cours de la journée, cette règle de rake preflop fut enlevée sur la majorité des sites.  Possiblement pour répondre au mécontentement, des tables cappées à 2 euros sont maintenant actives sur Stars.  Or, aucune communication n’explique la situation, puis la page expliquant le rake sur pokerstars.fr est… complètement vide.

À l’heure actuelle, le rake sur PokerStars serait d’un peu plus de 7% sans rake preflop, puis celui sur Everest Poker de 5%, sans rake preflop.  Par contre, un nuage de confusion règne encore et chaque heure semble apporter des changements à cet effet.  Il faudra donc attendre les prochaines heures, voir les prochains jours, afin d’avoir un portrait clair et complet de la situation.  Le rake preflop n’est pas une initiative des salles, mais bien une disposition de la nouvelle loi française.  Sa suspension est-elle temporaire ou définitive?  La réponse viendra certainement sous peu.

Si le trafic semble au moins correct sur PokerStars et Everest Poker, il semblerait qu’il soit quasi impossible de trouver la majorité des parties sur les plus petits sites.  La beauté du poker en ligne est de trouver la partie désirée à toute heure du jour ou de la nuit.  Cet avantage disparaîtra-t-il avec la restriction nationale des salles?  Seul le futur répondra à cette question.

Chose certaine, l’accueil de ces nouvelles salles n’est certainement pas celui désiré.  L’effervescence s’est vite transformée en exaspération chez les joueurs de France.  On déplore cette nouvelle loi française, puis le fait que les salles refilent la facture complète aux joueurs plutôt que d’en absorber une partie.

Néanmoins, il est beaucoup trop tôt pour céder à la panique.  Comme le marché demeure dans le secteur privé, il est certain que la compétition forcera les salles à s’adapter afin de s’approprier un maximum de parts de marché.  Il sera intéressant de voir comment la situation évoluera.  PrincePoker vous invite à garder un oeil sur le forum de discussion afin de connaître les développements à mesure qu’ils se produiront.  C’est une ère nouvelle qui débute aujourd’hui pour le poker en ligne français.  Un exemple que bien des pays étudieront minutieusement, dont le Canada avec le projet de Loto-Québec d’ouvrir sa propre salle dès cet automne.  Un bel exemple de quoi ne pas faire jusqu’à présent!

Discutez du poker en ligne en France sur notre forum de discussion

Comments

Powered by Facebook Comments