Litige entre Espacejeux et la LTPQ

Publié le 14 juillet 2011

Le litige opposant Gestion Poker Tour, la compagnie opérant la ligue de tournois de poker du Québec, et Espacejeux, la salle de poker en ligne opérée par Loto-Québec, prend aujourd’hui une ampleur jusqu’ici inégalée.  Nous apprenons en effet par voie de communiqué de presse qu’Espacejeux aurait intenté une action contre Gestion Poker Tour pour une somme totale de 175 000$.  Suite à cette poursuite, la LTPQ aurait décidé de complètement suspendre ses activités, et ce, jusqu’au règlement complet du dossier.

Rappelons d’abord la chronologie du conflit.  Le tout débute le 26 mars dernier, alors qu’un partenariat entre la LTPQ et la salle Espacejeux est annoncé.  Cette entente disait alors permettre  ”à LTPQ d’étoffer son offre de poker dans l’univers virtuel, en plus de continuer à présenter des finales de ses tournois dans l’un des casinos de Loto-Québec.”

Dans un communiqué vidéo qui sembla alors surprendre tout le monde, André Boyer annonçait le 13 juin dernier être en litige avec Espacejeux.   Cette annonce comportait une mauvaise nouvelle de taille pour la majorité des 80 qualifiés pour l’événement #54 des présentes séries mondiales de poker.  En effet, en manque de liquidité, la ligue affirmait ne pouvoir honorer les prix remportés.  On demandait alors aux joueurs de tout de même jouer l’événement, promettant un remboursement rapide des frais encourus.  Le communiqué vidéo prétendait que ce manque de liquidité était directement lié au non-paiement d’Espacejeux dans le cadre du partenariat, et ce, même si les sièges dus n’avaient rien à voir avec le partenariat litigieux.  Notons que ce vidéo a depuis été retiré du net.

La réponse de la salle de poker en ligne québécoise ne tarda pas.  Dès le lendemain, la salle se défendait via un communiqué propre, affirmant avoir payé la totalité des montants dus à la LTPQ.  On prenait également le soin d’indiquer que le montant de la commandite était bien en deçà de la valeur des 80 sièges WSOP à distribuer.   On affirmait que la commandite  n’avait rien à voir avec l’attribution de ces 80 sièges, tout en réfutant l’étrange mention de M. Boyer dans son communiqué, affirmant que Gestion Poker Tour avait défrayé des frais d’implantation et de développement du site de poker Espacejeux.

La réponse d’Espacejeux à la LTPQ s’assurait également de mettre fin au partenariat entre les deux parties.

Depuis, au désarroi évident des joueurs floués, un mutisme général planait. Du moins, c’était le cas jusqu’à cet après-midi, alors que Gestion Poker Tour publia un tout nouveau communiqué.

Le texte, qui peut être lu en version complète ici, se résume ainsi:

La LTPQ affirme qu’une clause d’exclusivité dans le partenariat avec Espacejeux leur fit perdre de larges revenus, notamment via les anciennes commandites de Party Poker et du Snake’s Poker Room.  On prétend que Pierre Martel a activement participé à la mise sur place du motus opérationnel du partenariat, puis que Gestion Poker Tour a répondu à toutes ses obligations contractuelles, notamment à l’intégration d’Espacejeux sur son site web, ce qui aurait coûté des dizaines de milliers de dollars.

Le communiqué affirme par la suite qu’Espacejeux se serait distancé de Gestion Poker Tour, annulant les rendez-vous et implantant des promotions excluant la ligue de tournois de poker du Québec.  On souligne notamment l’organisation d’un Tournoi des célébrités sans l’implication de la LTPQ, alors que cet événement avait été organisé à huit reprises par la ligue dans le passé.

Le communiqué affirme que ces différents facteurs ont provoqué des pertes nettes de “plusieurs centaines de milliers de dollars” entre la signature du partenariat le 8 mars dernier et le moment actuel.

Suite au défaut d’Espacejeux de payer Gestion Poker Tour, cette dernière aurait décidé de mettre la salle de poker en ligne en demeure.   Sans retour, elle aurait décidé de mettre fin au partenariat.

Le communiqué affirme finalement qu’Espacejeux aurait répliqué en intentant à son tour une action contre la ligue, pour une somme de 175 000$.  Toujours selon les dires de la LTPQ, Espacejeux aurait alors prétendu être à l’origine de la fin de l’entente, contrairement à ce que soutient Gestion Poker Tour.

Ultimement, cette poursuite signifiée le 6 juillet dernier pousse Gestion Poker Tour à complètement suspendre les activités de la ligue, et ce, en date d’aujourd’hui.  Il en sera ainsi jusqu’au règlement de la poursuite.

Il va donc sans dire que le fossé est plus profond et large que jamais entre les deux parties.  Il semble que ce soit maintenant la guerre, un conflit que seule la justice pourra désormais trancher.

Tel que ce fut le cas lors du premier communiqué, Espacejeux s’empressa de rétorquer au texte de Gestion Poker Tour par communiqué.  Dans un très bref message, il est écrit:

“Le 13 juin dernier, Espacejeux (La Société du jeu virtuel du Québec) mettait fin à son partenariat avec la Ligue de tournois de poker du Québec à la suite de faussetés véhiculées par ses dirigeants. Aujourd’hui, 14 juillet 2011, la Ligue de tournois de poker du Québec a diffusé un communiqué sur son site Internet soulignant le recours juridique pris par Loto-Québec et faisant état d’allégations à notre égard.

Loto-Québec réfute les allégations contenues dans le communiqué diffusé. Par respect pour le processus judiciaire, la Société s’abstiendra de faire d’autres commentaires pour l’instant.

Nous faisons confiance au processus judiciaire qui suit présentement son cours.”

Face à une telle impasse, les grands perdants sont évidemment les nombreux joueurs touchés.  Les gagnants floués d’abord, qui voient leurs espoirs de remboursement ébranlés par ce litige.  Toute la communauté de joueurs québécois s’entre trouve également touchée.  Les nombreux membres de la LTPQ perdent la possibilité de s’adonner gratuitement à leur passion dans leurs établissements régionaux, ce qui a pour effet clair de diminuer l’accessibilité du poker au Québec.  De manière encore plus globale, ce conflit ferme, du moins temporairement, une porte d’entrée populaire pour les nouveaux adeptes de ce jeu.  Alors que les stigmates liés à cette activité s’épuraient graduellement, ce conflit représente un recul de l’image de notre passion commune.

Il va sans dire que PrincePoker suivra le dossier avec beaucoup d’attention.  Nous rapporterons tout développement au fur et à mesure que le dossier évoluera.

Discutez du litige entre la LTPQ et Espacejeux sur le forum de discussion

Comments

Powered by Facebook Comments

Autres nouvelles dans cette catégorie
PokerStars approuvée afin d’opérer en Pennsylvanie
Entente de 20 ans entre PokerStars et la chaîne Eldorado de Reno
Le Cercle Clichy-Montmartre de Paris ferme ses portes
PokerStars bientôt de retour en Pennsylvanie
La Cour supérieure du Québec empêche Loto-Québec de bloquer les sites de poker en ligne
HAUT DE LA PAGE