Le New Jersey vote un projet en faveur du jeu en ligne

Publié le 13 décembre 2010

Avec toute la médiatisation concentrée sur le projet du sénateur américain démocrate Harry Reid cherchant à légaliser et réguler le jeu en ligne aux États-Unis, on en vient rapidement à oublier que le jeu est une juridiction à priori étatique et non fédérale chez nos voisins du Sud.

Le comité sur le jeu du New Jersey nous le rappelle aujourd’hui clairement.  En effet, ce dernier a voté un projet qui permettrait aux casinos d’Atlantic City d’offrir du jeu en ligne, et ce, au niveau régional autant qu’international .

Le New Jersey est à une étape près de devenir le premier État à offrir une telle licence, après que le projet ait reçu une majorité écrasante de 29 voix contre 5.

Le projet doit maintenant être accepté devant l’Assemblée complète de l’État avant de pouvoir être officiellement introduit comme loi par le gouverneur Chris Christie.  Ce vote final pourrait avoir lieu aussi tôt que pendant  la semaine actuelle.

Tous les jeux traditionnels incluant le poker, le blackjack, le craps, les machines à sous, la roulette, le baccara et le pai gow pourront être offerts en ligne si cette loi voit le jour.

Selon la plus récente étude justifiant ce projet, cette loi pourrait permettre d’ajouter 250M$ en revenus à l’État, percevant notamment 55M$ directement en taxes.

Du côté fédéral, qu’en est-il du projet d’Harry Reid?

Tous les joueurs américains sauront d’ici vendredi s’ils pourront jouer au poker en ligne pendant l’année 2011.  C’est une implication aussi importante qui repose sur le sort du projet de légalisation et de régulation du sénateur démocrate Harry Reid.  En effet, si le projet devait être instauré, une période black-out de quinze mois serait rapidement mise en place, où PokerStars et Full Tilt Poker devraient notamment cesser leurs activités en sol américain.

L’objectif initial de Reid était d’attacher son projet à celui de réduction des taxes présenté tard la semaine dernière.  Or, la farouche opposition du sénateur républicain Jon Kyl a fait échouer ce plan démocrate.

Cet échec est un revers cuisant pour le projet, qui risque carrément de mourir dans l’œuf d’ici quelques jours.   En effet, si Reid ne peut l’attacher à un nouveau projet d’ici la fin de la session législative vendredi, c’est la fin des espoirs de légalisation pour au moins les deux prochaines années.

Selon l’analyste Brian McGill du Janney Capital Markets, les chances de réussite du projet suite au revers de la semaine dernière seraient aujourd’hui de moins de 10%.

Ceci étant dit, un tel discours était aussi tenu en 2006, avant que l’UIGEA soit introduit contre toute attente.  Ainsi, il serait précipité de qualifier ce projet de mort avant l’ajournement du Congrès vendredi.

Pour en connaître plus sur les implications du projet d’Harry Reid pour les jours américains ainsi que pour l’industrie mondiale du poker, référez-vous à ce récent article.

Discutez de la situation légale du jeu en ligne au New Jersey ainsi qu’aux États-Unis sur le forum de discussion

Comments

Powered by Facebook Comments