… Et UB/Absolute dans tout ça?

Publié le 3 août 2012

Véritablement dans l’ombre de l’annonce de l’achat de Full Tilt Poker par PokerStars, le Département de Justice américain a déposé, mardi dernier, un accord transactionnel entre le gouvernement américain et les différentes sociétés comprenant notamment UB et Absolute Poker.  Cette entente permet la saisie de tous les titres de propriété par le gouvernement des États-Unis, alors que ce dernier est désormais chargé de les liquider.  Les revenus ainsi engendrés serviront à payer en totalité ou en partie ceux ayant des poursuites financières actives contre le groupe.

En quelque sorte, cette procédure de saisi des actifs par le gouvernement américain afin de les revendre et d’ensuite utiliser cet argent afin de rembourser les différents partis floués s’apparente au processus en cours entre Full Tilt Poker et PokerStars.  En effet, légalement parlant, le DoJ saisit tous les titres de propriété de Full Tilt Poker, puis les revend par la suite à PokerStars.  Dès lors, les joueurs disposant de fonds sur le réseau CEREUS reprirent un peu confiance.  Cette annonce constitue-t-elle l’étape initiale d’un processus menant à leur remboursement?

Malheureusement, il serait fort peu probable que le sort des joueurs floués sur CEREUS soit aussi favorable que celui de leurs homologues chez Full Tilt Poker.   En effet, rien n’indique où se situent les joueurs sur cette liste de groupes pouvant éventuellement profiter des recettes des actifs vendus, mais on peut présager que leur position est loin d’être enviable.

En effet, les dettes du groupe UB/Absolute dépassent de beaucoup celles engendrées face aux joueurs.  La plus importante est certes celle face au gouvernement de Norvège, qui demande une compensation de taxes de 30M$ pour une compagnie parente au groupe établie au pays.

Il serait de plus surprenant que cette somme puisse être récoltée par la vente des actifs de la compagnie.  En effet, contrairement à Full Tilt Poker qui dispose d’un logiciel apprécié et d’innovations tangibles tel que le Rush Poker, la réalité du réseau CEREUS est toute autre.  Le logiciel est vétuste et peu apprécié.  Il en va de même du bassin de joueurs du réseau.  Plus de 75% de cette liste présente des joueurs d’origine américaine,  la rendant pratiquement caduque pour tout opérateur actif.  La base de données s’est d’ailleurs déjà montrée compromise, alors qu’un pirate l’avait publiée, incluant des informations personnelles de nombreux joueurs, l’année dernière sur le net.

Bref, s’il fait un certain sens commercial d’acheter Full Tilt Poker tout en garantissant le remboursement des joueurs, il ne fait aucun doute qu’aucune compagnie ne partage cet intérêt face au réseau CEREUS.  Le peu d’argent récupéré passera donc via une liquidation des actifs de manière segmentée, sans espoir aucun de revoir la salle rouvrir comme ce sera le cas pour Full Tilt Poker.

Ajoutons finalement le fait que les coffres de la compagnie sont vraisemblablement vides, toute liquidité étant depuis longtemps détournée vers l’une ou l’autre des Républiques de bananes où se cachent les escrocs à l’origine de la salle.  Ultimement, peu d’argent risque d’être récupéré et, à la file des acteurs en attente de remboursement, les joueurs pourraient bien être à la queue.   Le seul espoir des joueurs repose donc sur les fonds saisis lors du Black Friday, puis une attitude du DoJ où ce dernier prioriserait les joueurs avant toute autre requête.  Ceci serait toutefois surprenant, alors que contrairement au cas de Full Tilt Poker où le Département empoche des centaines de millions de dollars, le scénario de CEREUS n’amène aucune somme supplémentaire dans les coffres de l’organisation.  Même sous le plus optimiste scénario où le DoJ mettrait une priorité absolue sur le remboursement des joueurs, il serait surprenant que ces derniers revoient plus de vingt sous du dollar, et ce, dans un futur assez lointain.

Discutez des chances de remboursement des joueurs floués du réseau CEREUS sur le forum de discussion

Comments

Powered by Facebook Comments