Du poker en ligne au Nevada dès cet automne?

Publié le 26 juillet 2012

Si les plans d’ouverture du marché américain au niveau fédéral ne sont encore qu’au stade de vœux pieux et de doigts croisés,  il en va tout autrement du développement d’une industrie intra-États, tout particulièrement pour celle du territoire du jeu aux États-Unis; le Nevada.  Le Comité de régulation des jeux a tenu une commission publique hier, annonçant que les premières licences d’opération pourraient bien être remises dans 60 à 90 jours.  Ces licences ne seront offertes qu’aux casinos terrestres déjà existants sur le territoire.

Déjà, trois compagnies développant des logiciels ont été approuvées par le Comité, soit Bally Technologies, International Game Technology et Shuffle Master.

Cette offre de jeu en ligne découle d’une loi validée en 2011, avant que le Département de Justice clarifie son interprétation du Wire Act de 1961.  Conséquemment, le Comité suggère désormais de réécrire certains passages de cette législation, alors qu’il est désormais plus simple de l’épurer face aux contraintes fédérales.  Déjà, l’objectif de ce projet était de rendre l’offre de jeu en ligne étatique possible sans violer quelconque loi des États-Unis.  L’approche agressive du Nevada dans le dossier cherche maintenant à procéder sans avoir besoin de l’aval du fédéral dans sa démarche.

Si tout indique que le Nevada disposera de toute son autonomie pour opérer le jeu en ligne à même son territoire, la Commission s’inquiète déjà du mince bassin de joueurs que cela risque fort de créer.  On parle déjà ainsi d’explorer les possibilités légales de partenariats entre États ou même avec d’autres pays afin de fusionner différents bassins de joueurs.  On passera peut-être enfin ainsi à une dynamique de morcèlement vers un retour à la globalisation du poker en ligne!

South Point Casino part en lièvre

Si le produit de jeu en ligne développé par le Casino South Point n’a pas la prétention de vouloir être le meilleur ou le plus complet, il ne fait plus aucun doute qu’il sera toutefois l’un des premiers à voir le jour.  Le PDG Michael Gaughan, militant actif dans ce processus de régulation du jeu en ligne, l’a publiquement confirmé lors d’une entrevue récente:

Nous ne serons peut-être pas les plus gros ou les meilleurs, mais on espère avoir une avance sur les autres de deux ou trois mois. [...] D’ici la fin de l’année, on aura un site absolument complet ici au Nevada.  Ensuite, nous tenterons de nous implanter dans les autres États où cela est légal et d’y signer quelques contrats.”

South Point fait partie d’un lot de plus de 30 casinos désirant obtenir une licence opérationnelle de jeu en ligne au Nevada.  Bally Technologies est pressenti pour être partenaire au niveau logiciel de ce futur produit.

Si l’objectif d’opérer dès le mois de septembre est probablement irréaliste face aux étapes demeurant à être franchies afin que le marché puisse bel et bien être ouvert, il n’en demeure pas moins qu’il s’agit là d’un indice supplémentaire sur l’imminence de l’offre de jeu en ligne légale au Nevada d’ici la fin de l’année, puis de l’ouverture subséquente des marchés de différents autres États dans les mois à venir.

Discutez de l’ouverture du marché du poker en ligne au Nevada sur le forum de discussion

Comments

Powered by Facebook Comments

Autres nouvelles dans cette catégorie
Un modèle de régulation face auquel s'inspirer ici au Québec?
PokerStars sur le point d'entrer au NJ par la grande porte
Exclusif - mises à pied à la Société des casinos du Québec
PrivateTable.com persiste et signe en Californie
BREAKING - PokerStars  et Full Tilt au New Jersey dès le 1er octobre
HAUT DE LA PAGE