Une année 2010 difficile pour Patrick Antonius

Publié le 9 avril 2010

Les années passent, mais ne se ressemblent pas toujours.  Si vous n’en êtes pas convaincus, parlez-en à Patrick Antonius ou Tom Dwan, qui enregistrent tous deux des résultats diamétralement opposés à ceux de 2009.

Dans le cas de Dwan, tout semble lui sourire après une année 2009 catastrophique.  En effet, il fut la victime principale des succès passés d’Isildur1, perdant la somme astronomique de 7M$ entre le premier janvier 2009 et le 30 novembre de la même année.  Or, un mois de mars 2010 extrêmement profitable avec des profits de 3.27M$ lui permet de dépasser le cap des 4M$ en gain en 2010.  Depuis décembre 2009, il cumule 6.5M$ en gains.  Quel retour spectaculaire du downswing le plus important jamais enregistré dans l’histoire du poker en ligne !

Le phénomène inverse frappe présentement Patrick Antonius.  En 2007, le Finlandais termina dans le top 10 des joueurs les plus profitables, remportant plus de 1.3M$.

En 2008, il joignit l’équipe de pros Full Tilt Poker et gagna une somme semblable à l’année précédente.

Il connut ensuite une année 2009 grandiose.  Après avoir cumulé des gains de plus de 2M$ dans le mois de janvier, il sembla être sur une lancée tout au long de l’année, enregistrant des profits de 9M$.  Il fut l’un des joueurs profitant le plus de la présence d’Isildur1, récoltant 2M$ de ses poches seules.  Il participa également au plus gros pot de l’histoire du poker en ligne, d’un total de plus de 1.3M$.

Antonius connaît-il maintenant les caprices des Dieux des cartes ou prêche-t-il par excès de confiance ?  Quoi qu’il en soit, après 54 170 mains jouées en ligne, Antonius perd 2.4M$, faisant de lui le plus grand perdant en 2010, 64 000$ devant Brian Townsend.

Le fond du baril n’est possiblement pas encore atteint dans son cas.  En effet, Antonius tire de l’arrière de près de 2M$ dans le défi de Tom Dwan.  Tout laisse présager qu’il devra donc ajouter 500 000$ à ses pertes, advenant sa défaite lorsque les 50 000 mains à jouer requises seront terminées.

Les sommes gagnées et perdues lors de chaque session des plus hautes tables sur Full Tilt Poker semblent cependant toujours vouloir s’accroître.  Tellement en fait, que des sessions gagnantes ou perdantes de plus d’un million de dollars sont maintenant fréquentes.  Il va donc sans dire que le vent peut encore tourner à maintes et maintes reprises !

Discutez de cet article sur notre forum de discussion

Comments

Powered by Facebook Comments