Sbrugby : Une Ascension Vertigineuse

Publié le 31 août 2007

L’histoire de Brian « SBRugby » Townsend est un véritable success story à l’américaine. En deux années seulement, il est passé des petites parties de poker à 10 $ entre amis aux plus grosses parties à l’argent qui existent sur Internet. Des parties où les joueurs mettent en jeu à chaque main des montants d’argent qui dépassent le salaire annuel de bien des gens.
Né en Californie en 1982, Townsend est élevé dans une famille où l’esprit de compétition est très présent. Il pratique de nombreux sports durant son enfance et affectionne particulièrement les échecs. Son grand-père paternel était d’ailleurs un excellent joueur de poker à son époque. Il cotoyait régulièrement Doyle Brunson et Amarillo Slim. C’est alors qu’il est inscrit en génie à la University of California de Santa Barbara que Townsend découvre le poker avec des amis. Il prévoyait compléter un doctorat en génie électrique et génie des matériaux lorsqu’il a finalement décidé d’abandonner ses études pour se lancer à fond dans sa nouvelle passion, le poker.
Il fait d’abord ses débuts au Hold’em Limite, jouant du 2$/4$ dans les casinos, ce qui lui permet d’accumuler quelques milliers de dollars. Il tente également sa chance au poker sur Internet en déposant 50$ sur un site, mais il perd rapidement cet argent. Malgré tout, il attrape la piqûre.
C’est en janvier 2006 que Townsend entreprend le Hold’em Sans limite. Il joue alors du 0,25 $/0,50 $ et progresse très rapidement, mais sans jamais brûler les étapes. Il s’assure de toujours avoir 20 buy-ins dans son fond de roulement avant de monter de limite. SBruby attribue une bonne partie de son succès au Sans limite aux vidéos du site Cardrunner, en particulier ceux de Taylor « Green plastic » Caby, un excellent joueur de partie à l’argent très connu sur Internet. Townsend est aujourd’hui l’un des instructeurs de Cardrunner.
Après seulement quelques mois au Sans limite, il devient rapidement évident qu’il possède un talent exceptionnel pour le poker. En avril 2006, il empoche 36 000 $ au 5 $/10 $ sur Party Poker. Il monte au 10 $/20 $ le mois suivant et termine avec un profit d’environ 60 000 $. Il poursuit alors son ascension les mois suivants au 25 $/50 $ et au 100 $/200 $ et gagne entre 150 000 $ et 200 000 $ par mois. C’est à ce moment qu’il décide d’abandonner ses études pour devenir un joueur professionnel. Ses parents sont très partagés face à cette décision. Bien que on père le soutienne entièrement dans sa démarche, sa mère est plutôt mécontente de son choix de carrière, mais fini par l’accepter en voyant le succès qu’il obtient.
La carrière de Townsend se porte tellement bien que les producteurs de l’émission High Stakes Poker l’invite à y participer. L’émission présente une partie à l’argent entre certains des plus grands joueurs de poker au monde, tels que Doyle Brunson, Barry Greenstein et Daniel Negreanu. Les blinds sont à 300 $/600 $ et les joueurs doivent s’asseoir à la table avec au moins 50 000 $. De nombreux joueurs amènent plusieurs centaines de milliers de dollars avec eux. Pour sa part, Townsend débute avec 750 000 $ et, part précaution, il avait au préalable décidé de vendre 25% de ses gains potentiels, car la partie était beaucoup plus grosse que celles auxquelles il joue habituellement.. Il termine finalement sa participation à l’émission avec une perte d’environ 100 000 $.
Très peu de joueurs s’aventurent régulièrement dans les limites auxquelles Townsend joue quotidiennement, que ce soit du Hold’em Sans Limite ou du Omaha Pot Limite avec des blinds de 200 $/400 $, alors quand certains joueurs jugés plus faibles sont assis aux tables virtuelles, il tient absolument à le savoir pour pouvoir les affronter. Il a donc engagé une personne dont le seul travail est de surveiller les différents sites de poker et de l’avertir lorsque les poissons les plus juteux sont en ligne.
Townsend ne joue pratiquement jamais de tournois, car les parties à l’argent auxquelles il participe sont beaucoup plus rentables pour lui. Il a néanmoins réussi à atteindre la table finale d’un tournoi à 10 000 $ du circuit des WSOP, terminant 10e sur 170 joueurs pour une bourse de 22 610 $, en plus de terminer dans les bourses dans un tournoi du World Poker Tour. Il songe cependant à jouer davantage de tournois dans les années à venir pour obtenir une plus grande reconnaissance des amateurs de poker. Toujours soucieux d’améliorer son jeu, Townsend souhaite également maîtriser un plus grand nombre de variantes de poker, comme celles que l’on retrouve dans le HORSE ou dans les grosses parties mixtes.
Si SBRubgy parvient à maîtriser toutes les variantes qui se jouent dans la « Big Game » du Bellagio avec la même rapidité et le même aplomb que le Hold’em sans limite, les habitués de l’endroit n’ont qu’à bien se tenir !

Comments

Powered by Facebook Comments