Profil : Isabelle Mercier

Publié le 9 février 2009

PrincePoker s’est entretenu avec la renommée Isabelle Mercier.  Isabelle « No Mercy » est une Victoriavilloise de 33 ans qui a tôt fait de se démarquer dans l’Univers du Poker professionnel.  Elle est sans contredit la figure québécoise la plus reconnue dans ce milieu.  Isabelle a eu la gentillesse de nous accorder de son temps afin de répondre à nos questions.  De plus, elle a eu l’amabilité de nous référer à son blogue, qui sera sous peu publié sur PrincePoker.  Voici l’interview :

PrincePoker : Comment as tu commencé à t’intéresser au poker?
Isabelle Mercier : J’ai découvert tous les jeux de cartes à mon très jeune âge grâce à mon père et mes oncles avec qui je jouais tous les samedis.  Le poker est resté une passion toute ma vie, mais ce n’est qu’après mes études en droit que je suis partie sur Paris pour devenir manager de la salle de poker de l’Aviation Club de France sur les Champs-Elysées.  De là, j’ai appris le Texas Hold’Em et toutes les autres variantes du poker !

PrincePoker : Quel fut l’élément déclencheur qui t’a fait réaliser que ça pouvait devenir une carrière plus intéressante que le barreau pour lequel tu avais fait tes études?
Isabelle Mercier :  J’ai quitté mon poste d’avocate immédiatement après le stage de six mois obligatoire pour avoir la licence de pratique, et ce bien avant de savoir que je deviendrais professionnelle de poker!  C’est donc mon poste de manager à Paris que j’ai laissé pour tourner sur le circuit des tournois internationaux.  En effet, suite à une deuxième place à Amsterdam où j’ai gagné en une journée plus qu’en une année de travail, je me suis rendue compte que je jouais déjà mieux que la plupart des inscrits au tournoi, et j’ai commencé à jouer à temps plein sur PokerStars dès le lendemain.  J’ai joué pendant près d’un an en ligne avant de faire le grand pas et de laisser mon boulot pour devenir pro.

PrincePoker :  Le fait d’avoir justement un filet de sécurité en ton diplôme a-t-il eu un effet sur ton choix de devenir joueuse professionnelle?
Pas du tout!  Depuis le jour où j’ai quitté le cabinet, je n’ai jamais pensé une seconde que je pourrais y retourner un jour, et je n’en ai pas la moindre envie.  Mon filet de sécurité est plutôt de savoir et d’être intimement convaincue que quoique je fasse, à partir du moment où je suis mes rêves les plus vrais, tout se met en ?uvre pour que ça fonctionne.

PrincePoker : Lorsqu’un gars annonce à sa famille et son entourage qu’il devient pro, les réactions tournent habituellement autour du fait qu’il devient gambler et que ça représente un danger pour lui. Dans ton cas, une jeune fille de Victo, mais avec un diplôme, ça s’est passé comment?
Isabelle Mercier : Les parents seront toujours les parents.  Le jour où j’ai quitté mon poste d’avocate pour partir sur Paris avec 50$ en poche, mes parents ont bien sûr été inquiets.  Puis j’avais un super boulot à l’ACF avec plein de responsabilités et des déplacements autour du monde alors mes parents étaient très fiers.  Le jour où j’ai tout abandonné pour devenir pro et vivre dans ma valise, mes parents ont bien sûr été à nouveau inquiets.  Puis j’ai gagné le Ladies Night, signé avec PokerStars Team Pro, et commencé à recevoir beaucoup d’attention médiatique.  Retour au statut de fierté chez les parents.  Et ça sera toujours la même histoire; si un jour j’arrête de jouer professionnellement à temps plein pour par exemple ouvrir un restaurant, je m’attends à la même réaction et même scénario!  Lol!

PrincePoker : Quel fut ton moment le plus mémorable au poker?
Isabelle Mercier : Je pense que ma victoire au Ladies Night a été le moment le plus important de ma carrière, mais mon souvenir le plus agréable fut ma table de finale au 5K NLH des WSOP en 2006.  Plusieurs monstres à la table dont Phil Hellmuth à la recherche de son 11e bracelet – c’était génial malgré ma 5e place en bout de ligne.

PrincePoker : Selon toi, quelle est ta plus grande qualité à une table de poker?
Isabelle Mercier : De plus en plus je pense qu’avoir une énorme confiance en soi est ce qui influence le plus le déroulement d’un tournoi.  Il y a beaucoup d’échange d’énergie à une table de poker et ce qu’on dégage est extrêmement important.

PrincePoker : Hors poker, as-tu d’autres passions, hobbies?
Isabelle Mercier : La musique occupe une grande place dans ma vie, avec mes 140G de musique sur mon ipod, je ne m’ennuie jamais!  J’ai aussi une énorme passion pour la gastronomie, j’en profite donc pour tester les meilleures tables du monde sur le circuit de poker.  Je pense même à réaliser un guide à cet effet!  Puis je passe beaucoup de temps sur le développement de quelques affaires comme le revampement du site web forum de discussion.

Pas encore membre?  Inscrivez-vous gratuitement à la communauté PrincePoker.com!

Comments

Powered by Facebook Comments

Autres nouvelles dans cette catégorie
Découvrez « La Voûte », nouvelle salle de jeux divers dans les Laurentides
Charles-Alexandre Sylvestre à Radio Poker!
Ce soir! Laurence Grondin à Radio Poker
Ce soir! Jonathan Duhamel à Radio Poker!
Joe Hachem lance un cri du cœur aux jeunes champions de poker
HAUT DE LA PAGE