La Dame de coeur : Kathy Liebert

Publié le 25 avril 2007

Nous voici donc au troisième article de la série Les Dames de Poker. Dans cet article, Kathy Liebert est notre vedette…
Kathy Liebert est née le 1er octobre 1967, à Nashville dans le Tennessee aux Etats-Unis, elle a cependant grandi dans la ville de Long Island à New York, et reste aujourd’hui à la fois dans le nord de la Californie et à Las Vegas. Kathy possède un Baccalauréat en Finances et Affaires… Elle joue au poker depuis toujours, elle a commencé dès l’âge de neuf ans… Avec des cinq cennes, dix cennes et vingt-cinq cennes, en compagnie de sa famille…
Elle a commencé plus sérieusement vers 1991, aux basses limites… Puis, sa carrière fut lancée sur le terrain professionnel autour de l’année 1994, c’est toutefois en 2002 qu’elle connût son plus marquant résultat, lorsqu’elle remporta le Party Poker Million. Avant de jouer en tournois, Cathy jouait dans de petits casinos, où il lui fut proposé très tôt d’être une joueuse de la maison, où elle était alors rémunérée pour jouer au poker.
C’est un ami à elle qui la convainquit de s’inscrire en tournoi, pour la toute première fois. Lors de ce premier tournoi qu’elle jouât, elle finît deuxième, à sa plus grande surprise… Elle fit donc un deuxième tournoi dans lequel elle finit alors deuxième à nouveau. Elle finit donc sa première semaine de tournoi avec plus de 34,000 $US en gain…
Elle est aujourd’hui surnommée « PokerKat » et est reconnue pour avoir été la première femme à gagner un tournoi avec une bourse de plus d’un million de dollars US. Elle a également été la seule femme à gagner un événement de poker d’un prix d’entrée de 5,000 $ et plus, ainsi qu’elle a remporté « La Bataille Des Sexes » qui lui a laissé une bourse de plus de 100,000 $ en plus de toute la reconnaissance internationale qui venait avec. Elle possède aussi son bracelet de WSOP, et nous avons pu l’observer souvent sur les tables finales de WPT. Elle a été nommée joueur de l’année à quatre reprises par le magazine CardPlayer. Elle est grandement respectée dans le monde du poker et est perçue comme étant une des joueuses les plus agréables à jouer en sa compagnie, et ce, qu’elle gagne ou qu’elle perde… Elle est également classée comme troisième femme dans la liste des femmes ayant remportées les plus grosses bourses de WSOP.
Si vous avez déjà eu la chance de voir James Wood, l’acteur américain, dans les pokerrooms de la Californie, vous serez étonnés d’apprendre, comme moi, que c’est elle qui en est « La Coach »…
Quelques-uns de ses résultats…
WPT $9,700 Championship Event – No Limit Hold’em
2005 Borgata Poker Open – WPT, Atlantic City 3e $427,115
$10,000 Championship Event – No Limit Hold’em
2005 WSOP Tournament Circuit – Grand Casino Tunica, Robinsonville 12e $24,310
$3,000 No Limit Hold’em
Ultimate Poker Challenge, Las Vegas 2e $20,955
WSOP $1,500 Limit Hold’em Shootout
36th World Series of Poker (WSOP) 2005, Las Vegas 7e $24,840
$2,500 Super Satellite to Main Event – No Limit Hold’em
Third Annual Five-Star World Poker Classic, Las Vegas 13e $25,700
$2,000 Limit Hold’em
2004 World Poker Finals, Mashantucket 4e $21,725

WPT $10,000 The Doyle Brunson North American No Limit Hold’em Poker Championship
2004 Festa al Lago III Poker Tournament, Las Vegas 8e $48,000
WSOP $1,500 Limit Hold’em Shootout
35th World Series of Poker (WSOP) 2004, Las Vegas 1e $110,180
$500 No Limit Hold’em
2003 World Poker Finals, Mashantucket 3e $23,355
$5,000 No Limit Hold’em – Main Event
2003 Four Queens Poker Classic, Las Vegas 4e $32,930
WSOP $1,500 Limit Hold’em
34th World Series of Poker (WSOP) 2003, Las Vegas 2e $91,700
WPT $10,000 No Limit Hold’em – Main Event – WPT
2002 World Poker Finals, Mashantucket 7e $35,600
WPT $5,000 No Limit Hold’em Championship – WPT
2002 Legends of Poker, Los Angeles 6e $22,575
WSOP $3,000 No Limit Hold’em
33rd World Series of Poker (WSOP) 2002, Las Vegas 6e $34,740
$8,000 Limit Hold’em – Final Results
Party Poker Million, Cruise 1e $1,000,000
WSOP $10,000 World Championship No Limit Texas Hold’em
31st World Series of Poker (WSOP) 2000, Las Vegas 17e $39,120
WSOP $10,000 No Limit Hold’em World Championship
29th World Series of Poker (WSOP) 1998, Las Vegas 17e $30,000
WSOP $3,000 No Limit Hold’em
28th World Series of Poker (WSOP) 1997, Las Vegas 2e $123,690

Des résultats impressionnants! Non?
Kathy n’a pas commencé à jouer au poker comme première profession dans la vie. Après son baccalauréat, elle a travaillé comme analyste marketing pour une firme. Devenant de plus en plus insatisfaite dans sa vie professionnelle, Kathy prit le conseil de sa mère, qui l’encourageait à faire ce qui la passionnait dans la vie, et d’aller vers le poker, si tel était son rêve. Elle produisait assez de résultats satisfaisants pour se permettre de quitter son travail dans l’optique de consacrer sa vie au poker. Il est plutôt rare de voir des parents, à prime abord, encourager leurs enfants à pousser dans le monde du poker. Elle a eu cette chance, et c’est même ce fait précis qui l’a permit d’entrer dans ce monde qui la passionnait tant!
VOICI UN ARTICLE QU’A ÉCRIT LA POPULAIRE KATHY LIEBERT :
Techniques pour Femmes
par Kathy Liebert/Traduit par Cookie
Dans mon dernier article, j’abordais le fait qu’il existait différents styles qui pouvaient être efficaces à une table de poker. Dans cet article, nous survolerons les styles que peuvent adopter les femmes, et qui peuvent être fructueux. En général, tout le monde sait qu’un style agressif est toujours un peu plus efficace qu’un style passif à table. Être d’un style agressif veut dire jouer ses mains de la façon forte, en misant et relançant. Un style plutôt passif veut dire que l’on passe ou que l’on égalise plus… La raison pour laquelle un style agressif est toujours plus efficace qu’un style passif, en général, est parce que qu’il vous permet tout simplement d’avoir plus de façons de gagner les pots. Lorsque vous misez ou relancez vos mains, vous offrez la possibilité à vos opposants de jeter leur main. Cela sera donc pratique dans deux cas. Le premier est lorsque votre opposant jette une main qui ne vous bat pas actuellement mais qui pourrait sur une future avenue. Le deuxième est lorsque votre opposant couche une main qui vous bat au moment où vous misez…
En jouant agressivement, vous avez donc automatiquement plus de chance de gagner les pots. Même dans le style agressif, il y plusieurs styles différents. Certains joueurs agressifs jouent beaucoup de mains, les misent, les relancent, et ce, avec des cartes vraiment faibles. Alors que certains autres agressifs sont beaucoup plus sélectifs sur leur main de départ, mais un fois qu’ils sont impliqués dans la main, ils jouent leur main de façon très agressive, en relançant à tous coups. Il y a aussi plusieurs styles dans les passifs. Certains joueurs passifs vont passer et appeler avec des mains très faibles, alors que d’autres passifs ne vont passer ou appeler avec des cartes plus fortes que la moyenne. Beaucoup de bons joueurs utilisent un style agressif-sélectif. Ce style est souvent très efficace en soi. Un style sélectif veut dire que vous ne jouez que les bonnes mains ou presque, et que vous les jouez très agressivement. Le style le plus utilisé des professionnels…
En général, les femmes jouent plus passivement que les hommes. Peut-être ceci découlant de leur nature plus féminine, plus douce que les hommes… Pourtant les femmes peuvent utiliser ce fait à leur avantage, et de plusieurs manières. Premièrement, lorsque l’on détient une main puissante, on peut la jouer plus passivement, laissant ainsi les « over-aressifs » miser, et ainsi récolter leur argent. Parfois, en ne faisant que passer et appeler, vous invitez les plus faibles mains à miser pour vous. En jouant la main de façon passive, vous laissez croire que vous tenez une main faible vous-même, et ils pourraient ainsi miser en pensant vous faire coucher. Même si je ne recommande pas ce style comme style principal d’un joueur, il peut s’avérer fort utile dans certaines situations précises!
Si vous jouez avec des joueurs plus « lousses » (ceux qui appellent avec des mains faibles), vous aurez un plus grand succès avec un style agressif. Une des clés pour avoir des bons résultats à une table de poker est d’être capable de changer de cap. De passer d’un style à l’autre. L’idéal est de déterminer le meilleur style à adopter devant un tel ou un tel opposant. Si vous jouez contre un joueur qui a tendance à bluffer, vous jouerez plus passivement. Alors que si vous êtes contre un joueur qui mise sur ses bonnes mains, vous aurez alors la chance de vous-même miser.
Plusieurs joueurs de poker sous-estiment les joueurs féminins. Plusieurs hommes semblent jouer contre des femmes comme s’ils les lisaient à livre ouvert. Presque toujours, lorsqu’une femme passe devant un homme, dans une main, il pensera qu’elle est faible et misera peu importe sa main. Si une femme mise ou relance sa main, il lui donnera le crédit qu’elle est forte. Si une femme re-relance, ils prendront pour acquis qu’elle possède la meilleure main possible, et parfois coucheront la main gagnante.
Je suggèrerais à la plus part des femmes qui jouent régulièrement contre des hommes de penser à comment elles sont perçues par ces derniers, et de jouer donc contradictoirement à leurs croyances. Évidemment, tous les hommes ne jouent pas de la même façon, autant que toutes les femmes ne jouent pas non plus de la même façon… Souvent les joueurs vous donneront un aperçu de leur main, en vous donnant de l’information sur celle-ci, de la façon dont ils pensent et jouent… Si vous désirez obtenir des résultats satisfaisants au poker, vous avez intérêt à développer un sens pour saisir ces informations précieuses à table. En portant attention à comment jouent vos adversaires, vous avez de meilleures chances de pouvoir clairement établir le style à adopter face à chacun d’entre eux. On a souvent tendance à jouer un style de poker qui représente notre personnalité. En étant d’un style conservateur dans la vie, vous le serez également à table, et ainsi de suite. Soyez vigilants des signes et impressions que vous laissez, pour ainsi changer de style de façon appropriée, pour ainsi ne pas vous trahir. En étant toujours sur style et un autre, vous devenez ainsi beaucoup plus difficile à lire pour vos opposants et ainsi devenez un meilleur joueur.

Comments

Powered by Facebook Comments