Guerre de mots entre Daniel Negreanu et Annie Duke

Publié le 30 août 2010

Que Daniel Negreanu et Annie Duke ne se portent pas dans leur c?ur est un secret de polichinelle.  Il y a longtemps que les deux joueurs professionnels s’évitent, quand ils ne se lancent pas carrément des bêtises.  Le plus récent épisode prend une tournure sensible avec l’implication d’acteurs externes dans le conflit.

Tout a débuté lorsque pendant une entrevue avec PokerPlayer.co.uk, Daniel Negreanu a traité Annie Duke de f*****g c**t, alors qu’il croyait être à micro fermé.  Il s’exprimait alors sur la situation des tournois réservés aux femmes.  “Ce qui m’agace est que cette femme a l’audace de se proclamer la meilleure femme au monde au poker sur son site web.  Je me dis, à quel point peux-tu être offensante, **** ****?  Tu dis vouloir parler au nom des femmes, mais tu clames ta supériorité sur elles.”  avait-il alors affirmé.

Cet article a évidemment eu écho à travers la communauté de joueurs et d’amateurs, pour finalement se rendre aux oreilles de Duke elle-même.  Via twitter, elle a répondu à ses fans l’appuyant: “Merci pour le support.  J’ai certainement été choquée par le langage moi-même.  J’apprécie la critique, mais pas l’abus.”.

L’équipe du service à la clientèle de PokerStars fut interrogée par un joueur sur la question, ce à quoi il fut répond:  “Bien que Daniel Negreanu soit un Pro PokerStars, il est une entité en lui-même et en tant que telle, il sera toujours encouragé à exprimer son opinion et à parler honnêtement, comme il le ferait autrement, pro PokerStars ou pas.”

Cette réponse ne suffit pas à calmer la colère de Duke, bien au contraire.  Elle rétorqua avec une lettre ouverte à PokerStars, se lisant comme suit:

“Je ne suis pas offensée par l’opinion de Daniel Negreanu.  Il a le droit d’être en désaccord avec moi et de ne pas m’aimer tout court.  Je, tout comme PokerStars le fait, l’encourage à exprimer ses opinions.  Ce n’est cependant pas à propos de son opinion.  Il s’agit de son choix de mots particulier utilisé afin d’exprimer son opinion.  Le mot c**t n’est pas une opinion, c’est une épithète abusive, et PokerStars ignore totalement l’utilisation de ce mot dans sa réponse.  Ce qui est le plus déstabilisant  est l’utilisation du mot “encouragé”.  Alors, PokerStars, vous encouragez Daniel à continuer de s’exprimer de cette manière, de conduire ces attaques publiques en utilisant ce langage inapproprié et ces termes offensants?  Je suis abasourdie que PokerStars émette une telle réponse encourageant ce type de comportement, ce genre de langage.  Selon PokerStars, ce type d’action enrichit notre communauté.”

Il n’en fallait pas plus pour que PokerStars rétorque, sous communiqué officiel cette fois.  Ce dernier affirme que la première réponse ne constituait pas la position officielle du géant du poker en ligne.  “PokerStars ne supporte pas l’utilisation d’un langage dérogatoire dirigé envers quelconque joueur.  Bien qu’il s’agisse d’un dossier personnel entre les deux joueurs, nous souhaiterons qu’un meilleur jugement ait été utilisé dans le choix de mots.”

Howard Lederer, le frère d’Annie Duke et fondateur de Full Tilt Poker, ne put s’empêcher d’ajouter son grain de sel:  “Hey Daniel, bon boulot comme représentant du poker et renforçant l’idée que notre position face aux femmes est néanderthalienne.   Je saisis que certains soient d’accord avec Daniel sur le dossier des tournois réservés aux femmes.  Plusieurs le sont.  Abuser de ceux qui ne le sont pas n’est cependant pas cool.”

Negreanu a jusqu’à maintenant toujours refusé de présenter ses excuses à Duke.  Il faudra maintenant voir si ces récents développements mettront une pression supplémentaire sur le joueur afin de l’obliger à revenir sur cette position.

Discutez de la guerre de mots entre Negreanu et Duke sur le forum de discussion

Comments

Powered by Facebook Comments