Erick « E-Dog » Lindgren

Publié le 22 janvier 2008

Né le 11 août 1976 à Burey, en Californie, Erick Lindgren est un fier compétiteur depuis son tout jeune âge. Grand, blond et athlétique, joueur vedette de football et de basketball à l’adolescence, il est l’exemple parfait du classique « all-american boy ». Après avoir commencé sa carrière de joueur de poker sur Internet, il s’est tourné vers les tournois « live » où il a rapidement connu beaucoup de succès. Dans un univers instable où les revenus vont et viennent comme des montagnes russes, Lindgren a réussi à maintenir une stabilité relative dans ses gains en empochant annuellement plus d’un million de dollars ces trois dernières années. Il est également l’un des membres fondateurs de la célèbre équipe Full Tilt qui compte parmi ces rangs de nombreux joueurs professionnels renommés tels que Phil Ivey, Chris Ferguson, Howard Lederer, Mike Matusow et Allen Cunningham.

Erick Lindgren n’a jamais eu de véritable emploi à l’extérieur du poker. Après avoir été brièvement croupier de blackjack dans un casino près de chez lui, il devient un « prop player » pour ce même casino et s’aperçoit rapidement qu’il gagne beaucoup plus d’argent de cette façon. (prop player : joueur payé par le casino pour jouer au poker lorsqu’il manque de joueur à certaines tables.) Il connaît également beaucoup de succès au poker en ligne où il joue parfois jusqu’à huit tables simultanément sur différents sites.

En 2002, Lindgren décide de faire le grand saut et de déménager à Las Vegas. Il fera d’ailleurs une entrée remarquée dans le grand monde du poker en remportant en décembre de la même année le Five Diamond Poker Classic du Bellagio pour une bourse de 228 000 $. Cette victoire sera suivie par une autre encore plus importante moins d’un an après lorsque Lindgren remporte un tournoi du World Poker Tour, la Ultimate Bet Poker Classic, et empoche 500 000 $.

Sa plus grosse victoire à ce jour est survenue en mars 2004 lorsqu’il a battu son bon ami Daniel Negreanu en duel pour remporter le Party Poker Million III, un tournoi de Hold’em limite pour lequel il a reçu 1 000 000 $. Cette victoire lui permettra d’ailleurs d’être le premier joueur à obtenir le titre de « Joueur de l’année » du WPT en 2004.
S’il doit ses gains de l’année 2004 essentiellement à sa victoire au Party Poker Million, Lindgren accumule les bonnes performances en 2005, sans remporter de tournoi majeur, ce qui lui permet tout de même de gagner autant d’argent que l’année précédente. Une deuxième place dans un tournoi du circuit des WSOP à Atlantic City en janvier lui rapporte ainsi 430 000 $. Un mois plus tard, il s’incline en cinquième place au L.A Classic, un tournoi du WPT dont Micheal Mizrachi sortira éventuellement victorieux. Sa performance lui vaut tout de même 206 000 $.
Trois jours plus tard, il remet ça de plus belle en remportant un tournoi du défunt Professional Poker Tour pour une bourse de 225 000 $. Déjà près de 900 000 $ de gains et le mois de mars n’est pas encore commencé !Comme à son habitude, Lindgren démarre la nouvelle année sur les chapeaux de roues. Le 1er février 2006, il termine troisième au Borgata Winter Poker Open derrière son éternel rival, Michael Mizrachi. Malgré les 282 000 $ que lui rapporte sa performance, Lindgren demeure profondément déçu de la tournure des événements. Son désir de gagner est si grand qu’il n’est jamais vraiment satisfait à moins d’obtenir la première place.
Il est cependant beaucoup plus motivé par l’idée de gagner de l’argent que de remporter des titres. Même s’il espère en gagner comme tous les joueurs, Lindgren ne se soucie guère d’obtenir un bracelet ou un trophée. L’important pour lui, c’est d’aller chercher la plus grosse bourse possible. Il passe toutefois très près de finalement remporter un premier bracelet des Séries mondiales lorsqu’il s’incline en deuxième place contre Jeff Madsen au tournoi « short-handed » à 5000 $. Encore une fois, malgré une bourse de 357 000 $, Lindgren reste sur sa faim.
Une fois de plus, Lindgren commence la nouvelle année avec une excellente performance. Le 12 janvier 2007, il remporte un tournoi spécial organisé pour les membres de l’équipe Full Tilt dans le cadre du Aussie Million. Le tournoi à ceci de particulier qu’il en coûte 80 000 $ (100K$ australiens) pour y participer ! Sa victoire en duel contre Erik Seidel lui permet d’empocher 800 000 $.
En plus de jouer au poker lui-même, Erick Lindgren soutient également d’autres joueurs financièrement, c-à-d qu’il paie leurs frais d’entrée dans des tournois dans l’espoir de recevoir une partie de leurs gains. Gavin Smith, Josh Arieh et Bill Elder sont parmi ses « poulains » les plus connus. Lindgren dépense lui-même énormément d’argent pour participer à tous les tournois dans lesquels il a envie de jouer. En 2006, il estime avoir dépensé 800 000 $ uniquement en frais d’entrée. On comprend encore mieux pourquoi il accorde beaucoup plus d’importance aux bourses qu’aux trophées!

Comments

Powered by Facebook Comments