Entrevue avec le Québécois Sébastien Roy

Publié le 27 août 2010

Le jeune Québécois Sébastien Roy fait partie de cette talentueuse délégation de joueurs de poker locaux ayant connu un fracassant succès lors de la plus récente édition des Séries mondiales de poker 2010.  Sébastien (source photo: www.pokernews.com)  s’illustra lors du tournoi #36, soit un événement de hold’em sans limite à 1 000$, l’un des tournois avec la plus haute participation totale de joueurs inscrits.  Ce dernier se hissa jusqu’au sommet à l’aube de la table finale, pour finalement terminer au 5e rang.  Cette performance lui permettait alors d’encaisser l’estimable somme de 111 783$.  Deux mois après cet accomplissement, PrincePoker a eu l’opportunité de s’entretenir avec le jeune pro.  Voici l’entrevue que Sébastien a eu la gentillesse de nous accorder:

PrincePoker:  Comment se passe le retour au Québec?  Comment occupe-t-on le premier mois de retour d’un tel voyage?

Le retour se passe très bien! J’ai décidé de prendre de vraies vacances en revenant même si j’en ai profité pas mal à Las Vegas! J’ai essayé de me remettre un peu au golf et de profiter du beau temps qu’on a eu au mois de juillet.

PrincePoker:  Était-ce ta première participation aux séries mondiales de poker?

C’est la troisième fois que je me rends là-bas pour participer aux séries mondiales. J’essaie d’aller passer un mois chaque année pour avoir l’opportunité de faire plusieurs tournois ainsi que pour prendre ça relax et sortir un peu!

PrincePoker:  Quel était ton objectif premier pour ces Séries mondiales de poker 2010?  Considères-tu l’avoir atteint?

Honnêtement, je n’avais pas réellement d’objectifs ou d’attentes en me rendant jouer les tournois cette année. Je n’avais même pas planifié les tournois auxquels je participerais contrairement à l’année passée. Je prévoyais plutôt jouer quand je me sentirais prêt mentalement à jouer ma A-game …et le moins possible les lendemains de party!

PrincePoker:  Est-ce que les gains enregistrés vont changer quoique ce soit à ta routine poker, notamment aux limites jouées?

Aucunement. Je joue aux midstakes depuis plusieurs années et je m’y suis installé confortablement. À court terme, je ne prévois pas changer de limites. Par contre, je risque de jouer un peu plus de tournois question de changer un peu le mal de place et de mixer avec le cash game.
PrincePoker:  Est-ce que tu penses voyager internationalement pour les tournois de poker majeurs live de la prochaine année, notamment les séries mondiales de poker européennes en septembre?

J’ai déjà commencé à voyager pour faire quelques tournois live et j’aimerais continuer de le faire. Je suis allé entre autres aux Bahamas et à Niagara Falls et j’ai adoré l’expérience. J’ai rencontré plusieurs joueurs québécois qui sont devenus de très bons amis et avec qui j’ai toujours du fun en voyage. Pour l’instant je n’ai aucune idée du prochain voyage que je ferai, mais je ne suis pas encore allé en Europe et j’aimerais aller y faire un tour et visiter quelques amis. Je risque aussi d’aller faire quelques tournois comme à Aruba où je pourrai profiter du soleil en même temps que le poker.

PrincePoker:  As-tu des dépenses importantes ou des folies extravagantes achetées ou que tu comptes acheter suite à ces gains?

Avant de partir en voyage, je planifiais déjà changer d’auto, mais je ne trouvais pas ce que je cherchais. La chance m’a souri pendant que j’étais à Las Vegas et j’ai finalement trouvé donc à mon retour je suis allé chercher mon nouveau 350Z!

PrincePoker:  Quels furent le ou les moments forts de ton voyage, à la table ainsi qu’à l’extérieur?

Je crois que le moment fort de mon voyage est évidemment la table finale à laquelle j’ai participé. J’avais déjà fini dans l’argent deux fois lors des deux dernières années aux séries mondiales, mais je n’avais jamais eu l’opportunité de faire une “deep run” dans un tournoi. J’en étais à ma première table finale live et j’étais très excité et très confiant. La troisième journée du tournoi a aussi été un moment fort parce que ça devenait vraiment sérieux alors que les joueurs étaient éliminés un peu par un…pendant que j’empilais les jetons!

PrincePoker:  As-tu été impressionné par un joueur en particulier à travers le voyage?  Quels étaient les traits rendant ce joueur différent et plus dangereux?

Je ne crois pas avoir été nécessairement impressionné par un joueur en particulier, mais surtout par le succès de tous les Québécois aux WSOP cet été. Je connais déjà la plupart d’entre eux et je savais déjà tout le potentiel qu’on avait. Par contre, c’est très impressionnant de voir à quel point le Québec a dominé cette année même si je m’y attendais un peu. :)

PrincePoker:  Te considères-tu comme un joueur pro ou amateur?

Je crois pouvoir dire que je suis un joueur pro. L’important c’est de ne pas mélanger les flush avec les straight.

PrincePoker:  As-tu une ou plusieurs anecdotes que tu aimerais partager avec les lecteurs de PrincePoker?

Hmm.. On avait loué une maison à Las Vegas et le soir de ma table finale, tout le monde s’est ramassé chez nous pour faire le party. C’était le soir de la St-Jean et on a eu une grosse soirée! J’étais avec quelques-uns dans le spa et ils se sont mis à parier sur le nombre de minutes que je pouvais passer sous l’eau. Je crois m’être découvert un nouveau talent ce soir-là parce que j’ai duré 3 minutes 43! Il y a aussi le troisième jour de mon tournoi où on avait des tapis entre 3 et 800 000 jetons au milieu de la journée qui constituait à peu près juste des jetons jaunes de 1000 et des jetons oranges de 5000. Le croupier ainsi que John Dolan (un des finalistes du main event) devaient m’aider à chaque fois que je gagnais un pot à démêler les jetons parce que j’arrivais à peine à les différencier! (merci maman pour le daltonisme!)

PrincePoker:  Quels sont tes objectifs de la prochaine année question poker?

Pour l’instant, mon seul objectif est de jouer le plus de mains possible online.

PrincePoker:  As-tu une main spécifique qui marque ton voyage plus que toute autre?  Y en a-t-il une en particulier que tu jouerais autrement si tu pouvais revenir dans le passé?

Je crois que les mains qu’on perd nous marquent plus facilement que celles qu’on gagne. Je fais encore des cauchemars du A-9 qui m’a éliminé, mais je ne regrette aucunement mon jeu.

PrincePoker:  La communauté des joueurs du Québec est tissée assez serrée.  Seras-tu à Las Vegas en novembre pour soutenir Jonathan Duhamel?

J’ai de la difficulté à planifier ma semaine donc je n’y ai même pas pensé encore, mais il se peut très fortement que je m’y rende question d’encourager notre poker_John national!

PrincePoker:  Selon toi, quelle sera la plus grosse difficulté vers son chemin à la victoire, et comment évalues-tu ses chances de remporter le titre?

Jonathan est en très bonne posture avec l’avantage en jetons et c’est un joueur très talentueux. À mon avis c’est une table finale vraiment difficile avec plusieurs jeunes joueurs, mais John va shipper le bracelet pour le Québec!

PrincePoker:  Deux mains jouées par des Québécois et ayant suscité énormément de discussions à travers les différentes communautés de poker retiennent particulièrement l’attention.  Peux-tu donner ton avis sur le raisonnement dont chacune des mains a été jouée, puis ce qui aurait été selon toi la manière optimale sur chacun des tours de mise?

Main 1: Blinds 120 000/240 000 Ante: 30 000
Duhamel:  un peu plus de 30M en jetons
Affleck: un peu plus de 20M en jetons

Duhamel relance du cutoff à 550 000 et Affleck  3bet du bouton à 1.55M.  Tous se couchent et l’action revient à Duhamel, qui 4bet à 3 925 000.  Affleck appelle.
Le flop tombe 10-9-7
Affleck mise 5M dans un pot de plus de 8M.  Duhamel appelle.
La Q tombe sur le tournant.  Duhamel check.  Affleck pousse son tapis pour 11.6M.
Duhamel prend de longues minutes puis décide finalement d’appeler.
Duhamel ouvre JJ
Affleck ouvre AA

Tous connaissent la fin, alors que le 8 donne la meilleure main à Duhamel, éliminant Affleck dans un scénario dramatique.

C’est très difficile d’analyser une main à froid comme ça. Je ne suis pas trop au courant de l’historique qu’il y a entre les deux joueurs et encore moins de l’image qu’ils ont l’un de l’autre. Avant le flop, je pencherais plutôt pour un call quand Affleck 3-bet mais le 4bet est débattable et une autre bonne façon de la jouer. Au flop, lors qu’Affleck mise, je crois que son range démontre beaucoup de force et c’est une position TRÈS difficile pour Jonathan. Il avait probablement ses raisons pour faire le call et plusieurs données que je n’ai pas. La décision de jouer son tapis s’est aussi jouée au flop et lorsqu’il décide de faire le call et de suivre son read, son plan est déjà fait pour le reste de la main, c’est-à-dire d’appeler le all-in d’Affleck au turn. Il était malheureusement en arrière, mais avait quand même beaucoup d’équité pour se retrouver avec la meilleure main à la river. Le petit 8 est sorti, ça fait partie de la game!

Main 2:  Blinds 150 000/ 300 000 Ante 40 000
LeFrançois: Un peu plus de 10M
Cheong: Autour de 15M
Duhamel ouvre à 750 000.  LeFrançois sur le bouton relance.  Joseph Cheong décide de sur relancer du petit blind à 2.55M.  Jonathan fold et LeFrançois décide de pousser son tapis, pour un peu plus de 10M de jetons au total.
Cheong appelle rapidement avec KK et LeFrançois ouvre QJ.
Le tableau 6 J 2 K 3 n’aide en rien et LeFrancois est éliminé en 11e position, ratant sa chance de faire partie des finalistes qui seront de retour en novembre.

De mémoire, Pascal avait beaucoup d’historique avec Cheong et une des raisons pour laquelle il a décidé de pousser son tapis est que Cheong faisait probablement ce genre de surrelances avec beaucoup de mains faibles.  Lorsque Pascal pousse son tapis, les fois où Cheong se couche sont tellement payantes avec tous les jetons déjà au milieu que ça devient un jeu très profitable à faire lorsque c’est un joueur du style à Cheong qui “squeeze”. Malheureusement, il avait une bonne main cette fois-là.

Merci!

Discutez de cette interview avec Sébastien Roy sur le forum de discussion

Comments

Powered by Facebook Comments