Entrevue avec Carlos Nahas

Publié le 24 mai 2012

Carlos Nahas, le gagnant du Grand Tournoi de poker Loto-Québec, s’est démarqué par un jeu inspiré tout au long du dernier weekend.  Inconnu de la communauté, ce dernier a pourtant rivalisé sans complexe contre les meilleurs du lot, et ils étaient nombreux!  Suite à cette victoire historique, PrincePoker a eu l’opportunité de s’entretenir avec Carlos.  Voici l’entretien qu’il a eu la gentillesse de nous accorder.

PrincePoker: Tout d’abord, félicitations pour cette victoire impressionnante! Nous vous remercions de prendre le temps de répondre à nos questions.

Premièrement, apprenez-nous-en un peu plus sur vous. D’après ce que nous avons compris jusqu’ici, vous êtes un joueur amateur, dans le sens que vous ne gagnez pas votre vie au poker. Quelle est la place du poker dans votre vie? Quel métier exercez-vous?

Carlos Nahas: J’ai joué ma première partie maison (NLHE) il y a environ 7-8 ans, et j’ai trouvé intéressant de constater qu’il ne m’a pas fallu trop longtemps pour avoir une idée des mains des autres joueurs.  Je n’en ai pas fait un cas pour autant, principalement  parce que je ne jouais pas très souvent.

Il y a environ 5 ans, je suis devenu beaucoup plus intéressé quand le pro local Marc Karam s’est mis à jouer les grands tournois.  J’ai suivi son parcours. Marc était un ami d’un ami, et c’est ainsi que j’ai été introduit au forum de discussion jackseven.ca. C’était il y a 5 ans et ça m’a amené à étudier le jeu d’un peu plus près, lisant certains livres et participant à beaucoup de discussions en ligne.

Je me suis mouillé au poker en ligne pour une période de plusieurs mois. Rien de très sérieux alors, simplement quelque chose à faire le soir et le week-end lorsque les tables étaient juteuses.  Cela fut profitable pour moi, mais j’ai trouvé l’expérience physiquement, mentalement et émotionnellement épuisante, n’en valant pas le profit, alors j’ai abandonné  il y a 2-3 ans. Cependant, j’aime toujours jouer en live de temps à autre.

PrincePoker: Qu’en est-il de votre parcours menant au tournoi de 25 000 $? Comment avez-vous gagné votre place pour cet événement incroyable?

Carlos Nahas:  J’ai reçu un texto d’un ami qui disait: «Opportunité: Poker au casino ce dimanche. Le buy-in de 4000 $ est déjà payé. Le gars ne peut pas le jouer.  Divise les gains avec lui et tu peux y aller à sa place…” Ma réponse: “Wtf??? Évidemment partant!!!”.  Il s’agissant d’un satellite pour le tournoi à 25k$, et j’avais beaucoup de choses prévues ce dimanche-là, mais je me suis arrangé pour que ça fonctionne.  De toute évidence, j’ai gagné ce tournoi de 11 joueurs, donc le siège pour cet événement.

PrincePoker: Le joueur que vous avez remplacé et que vous représentez est Keith Hamilton, qui a gagné le buy-in du satellite dans une machine à sous. Cela vous dérangerait-il de partager la nature de l’entente que vous avez avec lui?

Carlos Nahas: Bien sûr que non.  Nous partageons tous les gains en argent 50/50. Nous avons également convenu que les gains non monétaires, tels que le voyage à Las Vegas et le bracelet, seraient à moi. Keith était plus qu’heureux de me concéder le bracelet, et même s’il a d’abord dit que je pouvais avoir le voyage, je suis certain que nous pourrons arranger quelque chose si Keith veut venir à Las Vegas.

PrincePoker: La dynamique de cet événement était certainement spéciale, montrant un rare mélange de joueurs professionnels et amateurs, du moins pour ce genre de buy-in. Qu’avez-vous pensé du niveau de jeu dans le tournoi?

Carlos Nahas: Vous aurez pratiquement toujours des amateurs au poker. La promotion mise sur pied par le casino a été phénoménale et elle a permis aux amateurs de tous les horizons de se joindre à la fête.

Ne vous laissez pas berner cependant, parce que c’était un alignement rempli de vedettes : Mike McDonald, Steve Paul-Ambrose, Scott Montgomery, Dr Giggy, Erik Cajelais, Chanmix, etc.  Je pense que le plateau était certainement plus difficile que ce qu’un tournoi WSOP présenterait, mais il y avait néanmoins quelques amateurs à affronter, particulièrement tôt dans le tournoi. Les 2-3 dernières tables ont été difficiles.

PrincePoker: Chaque vainqueur de tournoi trouve habituellement au moins un point tournant qui l’a conduit à la victoire. Quel a été le vôtre?


Carlos Nahas: En fait, je ne me souviens pas des détails exacts de cette main, mais j’ai passé un gros bluff qui m’aurait laissé décimé s’il n’avait pas fonctionné, lors du final 6. Les blinds étaient 1500/3000/200 je pense. Les tapis étaient de 350k pour nous deux. Je relance de manière standard preflop à 6200 avec 76ss, et Jean-Chris me 3bet en position à 18k. Je suis.  Le flop tombe K-haut et dépareillé (K82o?).  (Le pot est d’environ 40k) Il c-bet ~ 15-20k, et je flat, pensant qu’il ne fait que c-bet et qu’un call est fort contre son range de c-bet.  Nous n’avons pas joué ensemble depuis de nombreuses mains, de sorte qu’il ne connaît pas mon style encore. Je pensais à checker le tournant et à bluffer la rivière. Il a misé au tournant (35k ou plus), et je me souviens avoir pensé qu’il ne serait pas logique pour lui de miser s’il avait vraiment une main forte, parce que le tableau était tellement déconnecté.  De plus, un check-raise apparaitrait tellement fort qu’il devrait probablement coucher une paire haute. Je suis allé avec cette décision et il s’est couché.  J’ai montré mon bluff et Dominic [Fugère], l’annonceur, a aidé en s’exclamant “Carlos n’a rien!”. Cela m’a donné un large tapis et m’a permis d’être très agressif par la suite.

PrincePoker: Lorsque vous penserez à ce tournoi dans 10 ans, de quelle main vous rappellerez vous clairement?  Pouvez-vous nous la décrire?


Carlos Nahas: Il reste environ 20 joueurs… les blinds sont 200/400/50.  Scott Montgomery, Steve Paul-Ambrose et moi-même avons tous environ 75k. Scott Montgomery relance pré-flop UTG à ~ 900, je flat avec JT assortis en position médiane. Steven Paul Ambrose sur-relance à ~ 3300 d BB. call, call.

Le flop tombe JT5 arc-en-ciel. Steve mise 4700, Scott appelle. Je crois Steve très fort ici, peut-être une overpair. Je ne vais évidemment pas me coucher, donc c’était entre le call et le raise.  Si je relance, ça pourrait faire des artifices contre AA, KK ou 55, ou même KQ. Si je call, il n’y a pas beaucoup de cartes au tournant que je veux voir… il faudrait que ce soit une vraie brique.  Je sentais que nous étions suffisamment deep et compte tenu des adversaires, ma relance peut me mettre dans une situation difficile où je risque de prendre la mauvaise décision. Je flat donc et nous voyons le tournant, un autre 5.  Steve check et Scott mise 15 000.  Steve a soit une main énorme ici, ou il a renoncé.  Scott peut facilement avoir un tirage et être en semi-bluff. Je choisis de me coucher et Steve va all-in pour les derniers 45k de Scott ou à peu près.  Scott réfléchit plusieurs minutes et se couche. Je ne sais pas ce que Scott avait, mais je pensais à KQ. Steve m’a dit plus tard qu’il avait A5. Si j’avais suivi le 15k de Scott au tournant, ça aurait probablement été tout pour moi.

PrincePoker: Beaucoup de joueurs à la table finale étaient des membres de la communauté du poker en ligne québécoise. Y a t-il un joueur que vous avez trouvé particulièrement difficile à affronter? Lequel avez-vous été le plus soulagé de voir éliminé?


Carlos Nahas: Marc-André Ladouceur et Chanmix.  Marc-André parce que nous avons joué ensemble suffisamment longtemps pour que je pense qu’il ait un bon read sur moi. Chanmix parce qu’il est très imprévisible.  Il avait une image serrée, mais j’ai snap appelé un de ces all-in pour environ 35BB avec K9. J’avais un énorme tapis et c’était une décision visant à atteindre la première place, cherchant donc à l’éliminer avec deux cartes en vie (live cards). Je pensais qu’il allait avoir un as, mais il me dominait totalement avec KQ et il a doublé. Une perte pour moi mais je conservais l’un des plus larges tapis.
Giggy et Marc-André étaient franchement plaisants à affronter (quand ils n’avaient pas de trop gros tapis du moins).  Steve Paul-Ambrose, Scott Montgomery, Erik Cajelais … ce fut un soulagement quand tous ces noms furent sortis.

PrincePoker: Quelle était votre approche face à ce heads-up? Comment était votre niveau de confiance? Croyez-vous que les longues heures qu’il a fallu ont été un avantage ou un inconvénient?

Carlos Nahas: Je suis un gars très patient et je m’attendais à jouer pendant de longues heures.  Je crois que ça m’a donné un avantage. Mon niveau de confiance était élevé parce que JC n’avait pas joué contre moi de toute la table finale. Je n’ai pas beaucoup joué au poker dernièrement, mais j’ai gagné mes 6 derniers tournois disputés, allant de 10-30 participants, de sorte que je sentais que je pouvais vraiment y arriver.  Je suis entré dans le HU avec une image super-agressive, et j’ai continué de jouer ainsi pendant environ 10-20 mains.  À ce moment, j’ai changé de vitesse en étant plus passif ce qui m’a permis de limper avec quelques mains spéculatives sur le bouton et de voir le flop.  J’ai changé de vitesse environ trois fois pendant le heads-up.

PrincePoker: Il ya eu des murmures d’un accord lors du heads-up final. Pouvez-vous nous dire ce qui a été discuté et, le cas échéant, ce qui a été convenu?

Carlos Nahas: Il y a eu beaucoup  de discussion. JC avait swappé avec quelques joueurs, de sorte que les négociations étaient avec son groupe plutôt qu’avec JC. Puisqu’il n’y avait qu’un seul siège et un tel écart de valeur, cela faisait beaucoup de sens de rechercher une entente, mais  la rendait aussi très difficile.  Quand nous étions à la table, nous avons simplement négocié que l’argent de la première place (17k $) irait à la deuxième place. Il a fallu environ 20 secondes et c’était fait.
PrincePoker: Jean-Christophe a dit après votre victoire que vous étiez un vrai gentleman et qu’il était heureux que, de tous les joueurs «non-professionnels”, vous ayez été celui sortant gagnant. Qu’est-ce que vous pensez personnellement de votre adversaire heads-up?

Carlos Nahas: JC est un bon gars avec un brillant avenir. Il a joué un tournoi phénoménal, et lorsque nous étions en jeu tête à tête, je pense que la structure a agi en ma faveur. Il n’y a jamais eu de 4bet ou 5bet, ce que je dirais être à mon avantage.

PrincePoker: Avez-vous maintenant l’intention de vendre des parts de votre action ou au contraire, tenterez-vous d’y aller pour un (très) gros coup de manière indépendante?

Carlos Nahas: Oui, je vais chercher à vendre quelques actions et je travaille là-dessus.

PrincePoker: Avez-vous un dernier mot à l’égard de toute l’organisation du tournoi?

Carlos Nahas: Ce tournoi fut le résultat de mois et de mois de dur labeur par une grande équipe, et cela paraissait lors de l’événement. Tout s’est déroulé sans accroc. Tout, allant du poker, à la nourriture et  passant par les chambres était de qualité supérieure.

PrincePoker: Merci beaucoup pour votre temps Carlos. Nous vous souhaitons la meilleure des chances à The Big One pour One Drop et il nous fera plaisir de couvrir votre performance dans ce tournoi historique!

Carlos Nahas: Je vous remercie pour cette occasion.

Discutez de cette entrevue avec Carlos Nahas, vainqueur du Grand Tournoi de Poker Loto-Québec, sur le forum de discussion PrincePoker.com

Comments

Powered by Facebook Comments

Autres nouvelles dans cette catégorie
Découvrez « La Voûte », nouvelle salle de jeux divers dans les Laurentides
Charles-Alexandre Sylvestre à Radio Poker!
Ce soir! Laurence Grondin à Radio Poker
Ce soir! Jonathan Duhamel à Radio Poker!
Joe Hachem lance un cri du cœur aux jeunes champions de poker
HAUT DE LA PAGE