Profil : Daniel “Calendyr” Crispin

Publié le 29 décembre 2008

PrincePoker a eu l’opportunité de s’entretenir avec le père fondateur et toujours responsable de la Ligue de Poker Métropolitaine; Daniel “Calendyr” Crispin.  Daniel est reconnu pour ses talents d’organisateur.  Il gère présentement la plus belle ligue de poker à faible buy-in au Québec, et de loin.  Voici l’interview :
PP : Tu gères la plus grosse ligue à faible-moyen coût au Québec depuis plus de 3 ans.  Avec le temps elle a développé une réputation hors-pair.  Parle nous un peu de ta ligue.
Calendyr : J’ai lancé la ligue pour former un groupe de gens qui avaient un intérêt pour le jeu mais qui ne cherchaient pas nécessairement à en faire un revenu ou jouer des gros montants.  Au début, nous n’avions même pas de bourses mais les membres ont fait des pressions pour que des petites bourses soient ajoutées.  Avec le recul je constate que c’est une bonne chose puisque sans les bourses, beaucoup de joueurs jouent n’importe comment et cela rend le jeu désagréable.  Nous avons présentement environ 300 joueurs réguliers qui participent à chaque saison.  Le calibre est bon puisque les gens peuvent y jouer souvent sans dépenser une fortune.  Beaucoup de mes membres me rapportent aller jouer ailleurs et trouver que le calibre est plus fort à la LPM.  Mon but premier est de permettre aux membres d’avoir du plaisir et de pouvoir pratiquer souvent.  L’idée m’est venue au départ après avoir regardé Howard Lederrer parler du Mayfair club.

PP : Tout le temps que tu y consacres doit massacrer ton jeu un peu. Tu joues encore beaucoup?
Calendyr : Comme je suis seul à m’occuper de la ligue, cela consomme énormément de mon temps.  Je porte tous les chapeaux en partant de graphiste,  passant par webmaster, comptable, publiciste, caissier, serveur, croupier, gérant et finalement, directeur de tournoi.  Il m’arrive de pouvoir trouver le temps de jouer des parties libres à la ligue mais je suis constamment dérangé  donc je ne peux pas jouer mon meilleur poker.  Je joue de temps à autre sur Internet mais très peu.  Le temps que je passe à jouer a diminué graduellement au cours des ans.  Présentement je joue peux être une dizaine d’heures par semaine.

PP : Tu joues quoi et où?

Calendyr : En live je joue du NL50 et du NL100.  J’ai joué un peu de NL200 au casino mais l’expérience sur les tables électronique n’est pas ce que je cherche.  Sur Internet, je joue surtout du NL25.   Je ne joue plus de tournois multi-tables par manque de temps, il m’arrive à l’occasion de jouer des sit&go qui représentent probablement ma meilleure game, mais je préfère maintenant jouer les parties libres.  Le poker reste pour moi un passe temps et comme je ne suis pas vraiment gambler de nature, je préfère jouer des petits montants même si mon bankroll me permettrait de jouer des limites plus hautes.

PP : Quand as-tu commencé à jouer au poker?
Calendyr : J’ai commencé à jouer il y a environ 4 ans.  Un ami nous a proposer d’essayer le Texas Hold’em lors de l’une de nos soirées de board game.  Normalement on jouait des jeux de stratégie du genre Risk et autres jeux plus complexes.  Dès la première partie j’ai été emballé.   Après avoir lu quelques livres et regardé quelques vidéos de formation j’étais vendu ;)

PP : Quel joueur est ton favori? Pourquoi?

Calendyr : Daniel Negreanu est mon joueur favori.  Je trouve qu’il est un excellent ambassadeur pour le poker; il est sympathique, a une lecture hors paire du jeu, et est très visible sur la scène internationale.  En plus il est canadien.

PP : Quelle est ta plus grande qualité au poker?
Calendyr : J’ai une bonne lecture du jeu en général.  Je suis capable de savoir si je suis en avance dans la main ou pas.  Je n’ai vraiment aucun problème à jeter une bonne main si je suis certain d’être battu.

PP : Tu vois régulièrement un tas de joueurs débutants et intermédiaires. Quelle erreur de leur part constates tu le plus souvent?
Calendyr : Chez les joueurs débutants, les plus grosses erreurs sont de jouer un trop grand nombre de mains et de ne pas être capable de les coucher même s’ils n’ont rien de bon face à une mise ou une relance.
Chez les joueurs intermédiaires les erreurs varient d’un joueur à l’autre mais la plus fréquente est d’être trop agressif avec des mains marginales tel que top pair ou une over pair alors que les blinds sont très bas.

PP : Quels sont tes passe temps favoris?
Calendyr : À part le poker, je fais du vélo l’été et je joue à des jeux de stratégie sur ordinateur et sur table.  Je suis aussi un très grand consommateur de cinéma.
PP : As-tu une main fétiche?
Calendyr : Je n’ai pas vraiment de main fétiche.  Par contre j’aime bien J-10, c’est l’une des seules mains que je joue hors norme ;)

PP : Quel fut ton moment le plus mémorable au poker?
Calendyr : Ma première straight flush après plus de 3 ans de jeu était assez plaisante.
PP : Quelle  fut ta dépense la plus folle reliée à des gains de poker?
Calendyr : En fait ça n’a rien à voir avec mon poker personnel.  Il y a 2 ans, quand nous avons déménagé le club au magasin Le Tog, j’ai décidé de mettre 5000$ de ma poche pour acheter des tables de poker pour le club alors que le club ne faisait même pas vraiment ses frais.   Pour les parties que je joue, comme je ne joue jamais des gros montants, je n’ai jamais fait de folies.

PP : En terminant, quels conseils donnerais tu à tous les fans de poker qui tentent de partir une ligue dans leur patelin?
Calendyr : Premièrement c’est beaucoup de travail.  Personnellement je mets environs 60 heures par semaine pour ma ligue.  Alors si vous pouvez partir ça en groupe et séparer le travail c’est beaucoup mieux.  Trouvez des gens de confiance qui sont prêt à faire des efforts équivalents aux vôtres et séparez les tâches de façon équitable.  En second lieu, il faut beaucoup de patience.  Les gens se plaignent beaucoup mais s’ils reviennent semaine après semaine, vous saurez que vous êtes sur la bonne voie.  Soyez clair dans ce que vous offrez et informez vos membres.  On me reproche souvent d’être stricte sur les règles, mais pour moi le fait d’être juste envers la majorité est beaucoup plus important que d’être flexible envers une personne qui voudrait que les règles ne s’appliquent pas à elle.  Finalement, comprenez que vous ne pouvez pas plaire à tout le monde.  Peu importe la décision que vous prendrez, certains seront heureux et d’autres moins.  Le truc c’est d’essayer de prendre des décisions qui seront préférables pour la majorité.
PP : Merci Calendyr et longue vie à ta ligue, bon poker à toi

Vous pouvez visiter le site de la Ligue de Poker Métropolitaine en cliquant sur le lien précédent.

Comments

Powered by Facebook Comments

Autres nouvelles dans cette catégorie
Découvrez « La Voûte », nouvelle salle de jeux divers dans les Laurentides
Charles-Alexandre Sylvestre à Radio Poker!
Ce soir! Laurence Grondin à Radio Poker
Ce soir! Jonathan Duhamel à Radio Poker!
Joe Hachem lance un cri du cœur aux jeunes champions de poker
HAUT DE LA PAGE