Entrevue avec Marc-Étienne McLaughlin

Publié le 17 juillet 2013

À moins de revenir d’un profond coma, vous êtes sans contredit déjà au courant des prouesses réalisées par le Québécois Marc-Étienne McLaughlin à l’événement principal WSOP 2013.  Moins de quatre ans après son bon ami Jonathan Duhamel, McLaughlin récidive et donne de nouvelles chances bien tangibles de titre mondial en province.  Ce dernier a eu l’amabilité de répondre à quelques questions à chaud.  Voici l’entretien que vous avons eu avec le futur champion!

PrincePoker: Marc-Étienne, tout d’abord, laisse-nous te communiquer toutes les félicitations de la part de nos membres et de notre équipe.  Tu as débuté la journée ultime vers la fin du deuxième tiers des joueurs, avant d’entreprendre une spectaculaire remontée.  Peux-tu nous parler de ta journée?  Avais-tu une approche précise sous un contexte si particulier qu’est le 7e jour du tournoi principal WSOP?  Qu’est-ce qui t’a permis de te démarquer?

Marc-Étienne McLaughlin: À la fin de la journée 6, j’avais les deux Canadiens à ma gauche et ces derniers semblaient être de bons joueurs. Pour le jour 7 nous avons redéfini les sièges et les deux Canadiens se sont retrouvés à ma droite. Cela m’a donné de la confiance dès le début, car je connaissais ces joueurs et maintenant, j’avais position sur eux.  À la journée 7, lorsqu’il y avait 27 joueurs, il y a eu des éliminations rapides et nous nous sommes retrouvés à 7 joueurs à la table, ce qui avantageait mon style de jeu. J’avais alors un très bon feeling et je jouais avec confiance. Je sentais que les autres joueurs étaient intimidés.  Ma stratégie d’entrée de jeu était de jouer post-flop contre eux, car j’avais un très grand avantage de cette façon. Ça a très bien fonctionné.

PrincePoker: Il y a souvent des mains clés qui changent complètement l’allure d’un tournoi. Que ce soit hier ou lors des jours précédents, te rappelles-tu une main du genre? Peux-tu nous la décrire et nous expliquer son importance?

Marc-Étienne McLaughlin: Au milieu du jour 5, alors que mon stack de 3.5 millions était déjà parmi les meneurs, j’étais à la table où il y avait le plus de jetons. Un nouveau joueur est arrivé à la table avec 2.6 millions, et à la 7e main, il a raisé du cutoff à 50,000 (blinds 10,000/20,000) et j’ai re-raisé à 120,000. Il a rapidement re-raisé à 320,000. Après un moment de réflexion, j’ai re-raisé à 600,000 et il a instantanément déclaré ‘all in’, ce qui fut une douce musique à l’oreille d’un détenteur d’une paire d’as! Il avait QQ (on peut dire que c’était un gros risque de sa part de jouer QQ de cette manière) et j’ai gagné. Je suis devenu le chipleader de la journée 5 et j’ai pu relaxer et manger un FatBurger afin de me récompenser.

PrincePoker: Que penses-tu de la composition de la table finale? Y a-t-il des joueurs que tu redoutes déjà particulièrement? Aimes-tu ta position à la table?

Marc-Étienne McLaughlin: Je pense que j’ai le pire seat à ma table. J’ai le Français,  JC Tran et Benefield à ma gauche. Le joueur que je redoute le plus est Benefield, mais heureusement, il a le plus petit stack de la table. Somme toute, je pense que ça va être une table finale haute en qualité de jeu.

PrincePoker: Tu étais aux premières loges lors du périple de Duhamel en 2010. Penses-tu que d’avoir déjà vécu cette expérience te donnera un avantage en novembre? Y a-t-il une leçon précise que tu retiens?

Marc-Étienne McLaughlin: Tout peut arriver lorsque tu joues un tournoi. Jonathan était à un certain moment 5e sur 5 et il a gardé son calme et a gagné. Mon but est d’être focus et de jouer chaque main de la meilleure façon.

PrincePoker: Qu’est-ce qui attend Marc-Étienne McLaughlin ces prochains jours et ces prochaines semaines?

Marc-Étienne McLaughlin: Du repos et plusieurs pintes de Guiness avec mes amis.

PrincePoker: Tu es déjà assuré de 733 224$, puis une victoire te vaudrait 8 359 531$. As-tu déjà une dépense folle en tête d’ici novembre? Et si tu gagnais, qu’elle est la première chose que tu ferais?

Marc-Étienne McLaughlin: La réponse va être plate, mais je ne veux pas penser à l’argent et mettre “la charrue devant les bœufs”.

PrincePoker: Finalement, penses-tu que le Québec saura encore bâtir la plus large et plus bruyante délégation de partisans pour t’appuyer de Las Vegas en novembre? :)

Marc-Étienne McLaughlin: Je l’espère et j’espère créer une marée verte ( irlandaise) là-bas!

Un énorme merci pour ton temps Marc-Étienne.  Nous te souhaitons la meilleure des chances en novembre prochain!

Voici par ailleurs une vidéo maison tournée par Laurence Grondin, la conjointe de Marc-Étienne, immédiatement suite à la confirmation de sa participation à la finale de novembre.  Un petit avant-goût de ce qui attend les Québécois qui feront le voyage afin d’encourager le Québécois à Las Vegas!

Discutez de cette entrevue avec Marc-Étienne McLaughlin sur le forum de discussion

Comments

Powered by Facebook Comments

Autres nouvelles dans cette catégorie
Découvrez « La Voûte », nouvelle salle de jeux divers dans les Laurentides
Charles-Alexandre Sylvestre à Radio Poker!
Ce soir! Laurence Grondin à Radio Poker
Ce soir! Jonathan Duhamel à Radio Poker!
Joe Hachem lance un cri du cœur aux jeunes champions de poker
HAUT DE LA PAGE