Un tourbillon d’émotions fortes…

Publié le 22 mars 2006

Longue route pour se rendre, les paysages défilent, le c?ur débat, l’excitation augmente… On s’en va au QPO 2006! – C’est la première fois que je suis engagée pour faire la couverture médiatique d’un tournoi de poker et ça me rend incroyablement nerveuse… Je me questionne, me re-questionne et j’angoisse… Est-ce que j’ai tout? Est-ce que je vais être à la hauteur? Est-ce que je vais être en retard? Est-ce que je vais reconnaître tout le monde? Me rappeler de tous les détails, bien les décrire?…
Après trois heures de route et d’inquiétudes, on arrive enfin! La salle est presque déjà comble, et la file d’attente est longue… Tout le monde est impatient d’avoir deux cartes dans ses mains… Les organisateurs courent partout, et tentent de leur mieux de concorder le tout, de rassembler les morceaux du puzzle… Après quelques changements, dont l’ajout de deux tables pour des joueurs supplémentaires, on débute le tournoi!
Les tables sont diversifiées et fascinantes à regarder. Plusieurs bettes me sont familières, et les sourires sont affichés sur tous les visages de la place… L’ambiance est vraiment sympathique, et conviviale, on est à Québec, et ça parait… J’essaye de tout connecter, de tout mettre en place pour que ce soit fonctionnel et efficace – afin de pouvoir informer les lecteurs le mieux possible… Bon! Comme ça arrive souvent, aussitôt connectée à mon portable, problème avec ma connexion sans-fil! Pas évident de mettre à jour un forum sans Internet! De fil en aiguille, on réussi à fixer le tout et je me mets à l’écriture!
À peine 5-10 minutes après que je sois branchée et fonctionnelle, un premier concurrent vient me voir et me raconte comment il est sorti le premier du tournoi… Et là commence le réel travail, je me promène partout, entre les tables, les joueurs, les mains et mon ordi… Je vois le temps défiler à une vitesse incroyable, transportée par la frénésie et l’adrénaline qui grimpe… Je tente, au mieux de mes connaissances, de tout replacer dans le bon ordre, avec la plus belle plume possible… pour plaire à l’?il du lecteur…
Je prends à peu près un million et demi de photos de tous, mais comme j’ai la caméra d’un ami, en dépannage temporaire, disons que mon matériel professionnel est réduit, et un grand nombre d’entre elles sont de piètre qualité, malheureusement… Toutefois, plusieurs sont vraiment belles, j’espère que tous les apprécieront!
Les blinds avancent, les mains sont de plus en plus palpitantes, et le mot All-In se fait entendre de tous les bords… J’en ai la tête qui tourne… et je cours et je cours… Wow! Essoufflant! Je rapporte au mieux de mes capacités toute l’information disponible… Au fur et à mesure que les blinds augmentent, les tapis se renflouent pour certains, et pour d’autres c’est la fin… Certains meneurs, restent meneurs et amplifient leurs gains, parmi eux se trouvent quelques personnalités connues du poker, tels que : Jean-Philippe Piquette, Nicolas Fradet, etc…
L’ambiance, tout au long de la journée et la soirée, quoique tendue et palpitante, reste toujours très conviviale et chaleureuse. Les organisateurs, Rudy et HappyJaypee, assistés de quelques acolytes font un travail merveilleux, j’en profite d’ailleurs pour les féliciter de leur travail, belle organisation, bravo! Parmi tous les préparatifs qu’ils ont mis sur pied, ils ont pris l’initiative d’être les premiers au Québec à mettre sur DVD le déroulement d’une table finale de tournoi… Se prépare donc alors pendant la frénésie du tournoi, tout le setting nécessaire au bon fonctionnement de la vidéo. De plus, afin d’enrichir le contenu du DVD, les organisateurs ont eut la brillante idée de garnir d’entrevues intéressantes leur montage. À ce moment, on me demande donc si je désire être l’intervieweuse des personnalités présélectionnées… J’accepte avec joie mais non sans nervosité… Je donne alors, au travers de toute ma journée de travail, deux entrevues, en compagnie de JP Piquette et de Nicolas Fradet! N’oubliez pas de surveillez la sortie du DVD, on doit encourager en grand ce type de première initiative dans le domaine du poker, pour se donner la chance de démarrer une nouvelle vague dans l’industrie et ainsi de faire en sorte que cela se reproduise…
En début de soirée, je perds ma connexion Internet, et il n’y aucune alternative présente sur le site – je dois donc, dès lors, tout noter, transcrire dans l’ordinateur et mettre le tout sur une carte USB pour enfin trouver un café Internet et vous publier l’info… Avant de quitter le tournoi, je m’assure d’avoir un max d’informations à retransmettre et je pars, armée de ma carte USB… Malheureusement, ça m’a pris tout près d’une heure pour trouver un endroit, un stationnement, m’installer, publier et revenir sur place… Nous en étions alors rendus à la formation des tables finales… Déjà, les 27 derniers combattants avaient été déterminés…
L’action qui commence, à ce moment précis, pour les joueurs, les organisateurs, les spectateurs et moi, est totalement enivrante et étourdissante… Les All-In se suivent mais ne se ressemblent pas, on assiste à des mains époustouflantes et à un chipleader qui n’en fini plus de grimper… Rapidement, meurent les 18 premiers joueurs de la trempe des finalistes et se dessine le croquis d’une table finale qui promet d’être fascinante…
Enfin on commence la vraie finale, le premier finaliste qui meure neuvième, disparaît au cours des dix premières minutes, et on débute dés lors le tournage de la table finale… L’action est courante et constante, mais le silence s’est installé autour de la table, et je n’arrive pas à déterminer si c’est dû aux caméras, au fait que le jeu se resserre et que les positions sont précieuses ou au mélange des deux, mais certes, cela accentue le stress et la nervosité auprès des joueurs… J’offre à ce moment mes services de croupière, l’étant de métier, afin d’aider mais surtout d’assister à l’action de plus près encore… Au fur et à mesure, de fil en aiguille, les joueurs meurent et laissent devant eux des positions de plus en plus intéressantes… On se retrouve rapidement en heads-up, Deschesne contre Piquette, et je dois avouer que c’est un des heads-up les plus intéressants auxquels j’ai eu la chance d’assister… La course est longue, passive et les jetons se promènent d’un bord à l’autre! Finalement, vers 4h30am, tous exténués, on termine le heads-up et Jean-Philippe Piquette sort du tournoi gagnant! Félicitations à toi JP, et à tous les participants du tournoi! Félicitations aux organisateurs et à princepoker.com pour son implication directe! BRAVO à nous tous!!! Beau travail…
Au plaisir de vous écrire à nouveau, de vous informer, de vous tenir en haleine, et surtout en espérant de tout c?ur que vous avez apprécié cette couverture de ma part!
Cookie!

Comments

Powered by Facebook Comments

Autres nouvelles dans cette catégorie
Gagner un bracelet WSOP grâce à une déconnexion?
De quoi le ministre Leitao se mêle-t-il?
Terminés, les téteux de drinks aux machines vidéo-poker de Las Vegas!
Le guide complet de taxation en prévision des WSOP 
Un terrain de choix à vendre sur la Strip de Las Vegas
HAUT DE LA PAGE