Reno Fall Pot of Gold 2004 – 1ère Partie

Publié le 28 octobre 2004

J’ai hésité quelque peu avant de vous décrire ce voyage. La raison est bien simple, ce fut la semaine la plus malchanceuse de ma carrière de joueur de Poker. Je n’aime pas entendre les histoires d’horreurs (Bad Beats) des autres joueurs et c’est pourquoi je n’étais pas certain d’écrire ce qui suit. Cependant, il est important de décrire les mauvaises performances autant que les bonnes et c’est pourquoi je vous livre aujourd’hui ce récit.
Jour 1
Depuis deux mois que le tout avait été décidé. Mes 2 comparses (Nicolas et Pierre) et moi s’envoleront pour Reno au Nevada le 10 octobre. Départ de Montréal vers 6h00 am.
Le vol s’est quand même bien déroulé. Arrêt à Chicago, le plus gros aéroport en Amérique du nord si je ne me trompe pas. Ensuite, vers les rocheuses à Denver et finalement à Reno au Nevada. C’est la première fois que nous mettons les pieds à Reno. Reno se situe à environs 3.5 heures de voiture de Las Vegas. Nous avions décidé de participer au tournoi Pot Of Gold du Hilton pour plusieurs raisons. Le prix raisonnable des tournois (100$ et 200$ pour la majorité des tournois ainsi qu’un de 300$, un de 500$ et le tournoi final à 2500$). La chambre était presque donnée à 25$ la nuit en semaine et 35$ la nuit la fin de semaine.
Une belle grande chambre avec vue sur les montagnes et le désert. Le Hilton est situé à 4 minutes de taxi de l’aéroport. Après notre enregistrement terminé et nos bagages déposés dans notre chambre, il reste 2 heures avant le tournoi “twillight” de dimanche à 19H00. Tournoi de Omaha Hi/Low pour ce premier tournoi. Nous sommes quand mêmes fatigué du voyage et notre horloge interne se situe est maintenant à 22h00 (heure de Montréal). Rien de spécial à signaler, 206 joueurs participent à ce tournoi et je termine 43ième.
Jour 2
Après une bonne nuit de sommeil, nous avions devant nous 2 tournois pour la journée. Tous les jours étaient programmés de la même façon au Pot Of Gold. De 9h00 am à midi, il y avait des satellites à une table (10 joueurs). Ceux à 65$ donnaient 500$ en jetons de tournoi (des lammers – qui pouvaient être échangés contre une entrée à n’importe lequel des tournois de la semaine) et 50$ en argent comptant. Il y avait aussi quelques satellites à 110$ où le gagnant empochait 900$ en jetons de tournoi et 100$ en argent comptant.
Ensuite il y avait le tournoi de midi avec entre 150 et 250 joueurs. À 16h00 débutait un super satellite pour le tournoi à 2500$ de samedi. Il en coûtait 65$ + rachats illimités pendant 60 minutes à 50$ le rachat et finalement un add-on de 50$ à la fin de la période des rachats. Et pour terminer la soirée, il y avait le tournoi “Twillight” de 19h00 avec encore entre 150 et 250 joueurs. Je joue assez bien pour me classer 36ième sur 217 joueurs dans ce tournoi de limite mais sans faire les bourses. Rien à signaler pour le tournoi de 19h00 qui se termine assez rapidement alors qu’un joueur relance sur le bouton et que je trouve AKs sur le gros blind. Je me mets tapis il appelle avec une paire de 4. Le tableau ne m’aide pas et je vais me coucher.
Jour 3
Après un excellent déjeuner, nous prenons place (Nicolas, Pierre et moi) à la même table pour un Satellite à 110$. Pour vous mettre dans l’ambiance, pour ces tournois à une table, nous recevons 500 en jetons avec des rondes de 20 minutes et les “blind” sont de 25-25 pour la première ronde. Ce petit tournoi d’une table va devenir le sujet de conversation pour le reste du voyage. S’il y a un moment qui a transformé ma semaine, c’était bien celui-là. Rien de particulier à signaler jusqu’au moment où il reste 5 joueurs.
Je suis sur le bouton et le joueur à ma droite se met tapis. Je découvre QQ dans mes mains et je décide aussi de me mettre tapis. Un joueur asiatique sur le “gros blind” (qui avait joué quelques mains douteuses depuis le début du tournoi) décide que son A8s (en carreau) est assez bon pour appeler 2 joueurs qui se sont mis tapis avant lui. Le premier joueur retourne ses cartes et nous montrent une paire de 10. Je suis assez confiant de remporter cette main même si je ne suis pas très content du jeu du joueur asiatique. Je suis extrêmement heureux de voir les 3 premières cartes du tableau Q-6-2 avec un carreau. Vous voyez venir la suite ? Carreau sur le tournant et…………….carreau sur la rivière. Si je gagne cette main, j’élimine 2 joueurs et je me retrouve avec 70% des jetons sur la table contre 2 joueurs.
Dans ce genre de Satellite, il est monnaie courante pour les 2 et même 3 derniers joueurs de faire un marché (deal) pour la cagnotte. Donc, je me retrouve avec le plus petit tapis à la table avec 3 autres joueurs. Je réussis à éliminer 1 joueur mais le joueur asiatique élimine le deuxième meneur en jeton. Je me retrouve donc en tête-à-tête avec mon ennemi. Il a 75% de jetons. Je lui offre de faire un “save”. Ce qui veut dire que nous prenons 100$ chacun pour sauver notre mise initiale et que nous allons jouer pour reste (800$). Mon adversaire refuse catégoriquement. Je suis très surpris qu’il refuse parce que c’est monnaie courante de faire ce genre de marché. Je lui dis que lorsque j’aurai la majorité des jetons dans quelques minutes, j’espère qu’il ne m’offrira pas un marché…
Nous débutons notre tête-à-tête et je domine mon adversaire. Je crois qu’il s’en est rendu compte parce que lorsque les jetons sont 70%-30% en sa faveur, il m’offre 200$ pour terminer le tournoi. Je refuse parce que ce n’est pas une offre équitable pour moi. Je suis meilleur que lui et une offre raisonnable aurait été de 300$ pour moi étant donné que j’avais 30% des jetons. Je lui offre encore une fois de faire un “save” de 100$ et il refuse de nouveau. Quelques mains plus tard, je le domine maintenant 55%-45% dans les jetons et je lui fais une autre offre et il refuse toujours.
Depuis 15 minutes, je suis extrêmement agressif lorsque c’est mon “gros blind”. Il appel et je me mets tapis. J’ai fait ce petit jeu environs 6 fois ce qui m’a permis de prendre les devants. Donc après un autre refus, je reçois AA dans le “gros blind”. Comme à l’habitude, il égalise la mise et je me mets tapis. Il appel aussitôt. Il montre Q6s en carreau et je montre fièrement mes AA. Un carreau sur le flop, un sur tournant et un sur la rivière lui donne la main gagnante. Je suis complètement ébranlé par ce qui vient de se passer. Ce satellite se termine à 12h10 et je manque quelques tours de table au tournoi de midi. Pas besoin de vous dire que je me fais éliminer très rapidement du tournoi et je vais me morfondre dans ma chambre…
Dans le prochain article, je vous raconterai la fin de mon voyage.

Comments

Powered by Facebook Comments

Autres nouvelles dans cette catégorie
Gagner un bracelet WSOP grâce à une déconnexion?
De quoi le ministre Leitao se mêle-t-il?
Terminés, les téteux de drinks aux machines vidéo-poker de Las Vegas!
Le guide complet de taxation en prévision des WSOP 
Un terrain de choix à vendre sur la Strip de Las Vegas
HAUT DE LA PAGE