Quelques brèves de poker

Publié le 20 janvier 2012

Une nouvelle poursuite contre UB

Alors qu’UB et son réseau CEREUS apparaissent déjà bien morts, une nouvelle poursuite déposée par huit joueurs professionnels en relation au scandale de triche de 2008 vient d’être déposée.

Brad Booth fait notamment partie du regroupement.  La poursuite, dirigée contre Excapsa, prétend que 20M$ ont jadis été volés aux joueurs via ce subterfuge permettant de voir les cartes de tous les joueurs à la table .  Cette dernière se base sur l’implication de certains dirigeants de la compagnie dans l’organisation de cette fraude.

Les plaintifs cherchent compensation non seulement pour les fonds volés, mais aussi une indemnisation pour interférence avec avantage économique, détresse émotionnelle, pratiques commerciales déloyales, fraude et négligence.

Alors que les chances de compensation monétaire sont bien minces dans l’état actuel de la compagnie, les plaintifs avouent que leur action a également pour but de simplement faire la lumière sur le dossier, afin de clairement identifier l’identité des tricheurs.

Ira Rubin plaide coupable aux charges du Black Friday

Ira Dubin, l’un des 11 hommes accusés le 15 avril dernier dans le cadre du Black Friday, a plaidé coupable cette semaine aux accusations de complot posées contre lui.

Rubin a admis avoir travaillé conjointement avec PokerStars et Full Tilt Poker en tant que processeur de paiement.  Il a expliqué avoir déguisé les paiements comme provenant de marchants non-existants, afin d’empêcher les banques de détecteur leur véritable provenance.

Si ce dernier risque théoriquement jusqu’à 80 années de prison, son accord sur le plaidoyer sur accusation stipule que la peine recommandée se situe entre 18 et 24 mois.  Comme le juge lui avait refusé libération avant procès et que la date du jugement est maintenant fixée au mois de mai, il va sans dire que Rubin ne devrait pas rester derrière les barreaux bien plus longtemps après le rendu de la décision.

Action haute mise signée Philippe D’Auteuil sur PokerStars

Si la palme du plus large gagnant des parties hautes mises en ligne revient à Phil Galfond avec des profits de 400 000$ cette dernière semaine, deux des plus larges pots portent quant à eux la signature du Québécois Philippe “takechip” D’Auteuil.

Dans une session l’opposant à Sander “Berndsen12″ Berndsen plus tôt cette semaine, ces deux pots frôlant les six chiffres ont été disputés:

main #1

Partie Heads-up de Hold’em sans limite, 100$/200$

Berndsen12 – 81 832$

takechip – 50 784$

Berdsen12 ouvre à 500$ avec K♣ 4♣ du bouton et takechip 3bet à $1,800 avec J♥ J♠ du gros blind.

Le flop tombe T♣ 8♥ 5♣ et takechip c-bet à $2,200 dans un pot de $3,600.

Berndsen ayant floppé le deuxième meilleur tirage à la couleur avec une overcard semi-bluff en relançant à $5,800. takechip relance à $13,300 et Berndsen reprend l’initiative en portant les enchères à $20,800. takechip décide alors de relancer $45,300, ne se laissant que $3,684 derrière, et Berndsen pousse all-in.

Aucune aide au tournant ou à la rivière pour Berdsen12 et  D’Auteuil remporte le pot de 101 488$.

Main #2

Partie Heads-up de Hold’em sans limite, 100$/200$

Berndsen12 – 112 945$

takechip – 50 000$

takechip 3-bet 9♣ 9♥ du gros blind et Berndsen appelle du button avec T♥ 6♥.

Le flop tombe 6♣ 4♣ 3♣ et takechip ouvre pour $2,300, il est suivi. Le 8♦ tombe au tournant et amène une mise de $11,400 de takechip, puis un autre call de Berndsen. Le 8♥ complète le tableau et takechip mise $34,360 dans un pot de $31,200, annonçant pratiquement all-in alors qu’il ne lui reste que  $40 derrière.

Berndsen appelle pour ce pot de pratiquement six chiffres, permettant au Québécois de remporter les deux plus larges mains de la session.

Discutez de ces quelques brèves de poker sur le forum de discussion

Comments

Powered by Facebook Comments

Autres nouvelles dans cette catégorie
Mince et buvant trop d'alcool
L'OLG lance un système de 50/50 électronique
Un hurluberlu tente de voler 100M$ au casino Mohegan Sun
Ivey devant un juge au Royaume-Uni
Le Revel vendu pour 110M$ à une firme canadienne
HAUT DE LA PAGE