Harrah’s réfute les accusations de rupture de contrat d’Everest Poker

Publié le 28 avril 2010

Au début du mois d’avril, nous apprenions qu’Ultra Internet Media, la compagnie parente à Everest Poker, poursuivait Harrah’s pour rupture de contrat.  La salle de poker en ligne cherchait ainsi à se dégager de sa dernière année de commandite des Séries mondiales de poker à Las Vegas.  Dans le cadre de cette commandite de trois ans, Everest Poker a déjà versé 6.2M$ en 2008, puis 7.9M$ en 2009.  Ultra Internet Media tente d’éviter de payer la somme entendue de 8.4M$ en 2010, soit la dernière année de l’entente entre les deux groupes.  La rupture de contrat découle du remplacement du logo d’ Everest poker par celui de Full Tilt Poker lors de la diffusion du championnat sur la chaîne française RTL9.

En réponse à la poursuite, les avocats d’Harrah’s ont été bien clairs.  Selon eux, Everest Poker a conclu cette entente afin de gagner de la visibilité en sol américain.  Conséquemment, l’entente ne demandait pas une diffusion dans quelconque pays particulier, la France n’étant même pas mentionnée dans le contrat.

La défense ajoute également qu’Ultra Internet Media ne disposait pas de licence reconnue par les autorités françaises lors de la signature de l’entente.  Or, il était observé que la programmation poker n’était pas diffusée par les chaînes de télé françaises, à moins que les tournois disposent d’une licence française, rapporte Stephen Carter d’ E Gaming Review.

Les avocats d’Harrah’s insistent également sur la large couverture dont a profité Everest Poker dans le cadre de cette commandite.  Ils estiment que lors des deux premières années de l’entente, les reportages WSOP ont été diffusés dans plus de 170 pays, l’équivalent de 250M de foyers, pour un total de 6 000 heures.  Ainsi, on prétend qu’Everest Poker a bénéficié des retombées de son investissement d’une manière complète, puis que l’incident causant le litige ne pouvait avoir eu de conséquences suffisantes justifiant les accusations de rupture de contrat.

Finalement, après que la situation conflictuelle de la diffusion fut soulevée par Ultra Internet Media l’année dernière, Harrah’s affirme qu’un arrangement fut conclu afin que la couverture des reportages soit étendue en Espagne et en Italie (combinant une population semblable à celle de la France).  Everest Poker aurait profité de cette nouvelle entente, en étant notamment présenté comme commanditaire des WSOP, sans coût additionnel.

À un mois à peine du lancement de la saison 2010 des Séries mondiales de poker, on peut s’attendre à des développements rapides dans cette poursuite.

Discutez de ce litige entre Everest Poker et Harrah’s sur notre forum de discussion

Comments

Powered by Facebook Comments