Clonie Gowen poursuit Full Tilt Poker.

Publié le 19 novembre 2008

Les rumeurs à cet effet circulaient depuis une bonne semaine déjà.  Le 14 novembre dernier, Clonie Gowen a déposé une poursuite multi facettes contre Full Tilt Poker et les individus en faisant partie.

La poursuite de Gowen, en plus de nommer clairement Full Tilt, mentionne aussi Tiltware inc (les développeurs du logiciel Full Tilt Poker), les deux volets de Full Tilt Poker, à savoir l’extension .com et l’extension .net, Pocket Kings Ltd et chaque membre de l’équipe Fulltilt, à savoir : Patrik Antonius, Gus Hansen, Allen Cunningham, Mike Matusow, Jennifer Harman, Erik Seidel, Erick Lindgren, Phil Gordon, John Juanda, Chris Ferguson, Phil Ivey, Andy Bloch et Howard Lederer.

Les avocats de Gowen, à savoir Howard & Howard de Las Vegas, affirment que leur poursuite comporte cinq allégations distinctes sur lesquelles Gowen demande réparation.  Selon eux, il y aurait eu bri de contrat, non respect de responsabilités financières, bri du pacte de bonne foi et loyauté, enrichissement injustifié et fraude.

La poursuite est directement basée sur l’embauche de Gowen comme membre de l’équipe des célébrités Full Tilt Poker.  La rétribution pour ce rôle est de 1% de la compagnie, pour une période étendue.    En effet, de 2004 jusqu’au début novembre de cette année (date de son renvoie), Clonie a joué sous l’effigie de la bannière FullTilt.  Elle mentionne n’avoir reçu aucun frais d’entrée de tournoi en compensation pour cette période.  Sa seule rémunération aurait été le pourcent qui lui était dû.  Elle affirme aussi qu’à partir de mai 2007, des paiements additionnels irréguliers auraient été faits aux membres de l’équipe.  On lui aurait refusé cette compensation additionnelle.

Sur les bases d’un contrat verbal établi en 2004, elle affirme que Howard Lederer lui aurait offert 250 000$ pour ses performances passées avec Full Tilt Poker.  Gowen aurait refusé cette offre protestant que son pourcentage d’actif valait beaucoup plus que ce montant.  Gowen se plaint d’avoir été ostracisé du groupe et de l’organisation Full Tilt Poker.

Clonie Gowen poursuit donc Full Tilt Poker afin de toucher un pourcent de l’ensemble de la valeur de Full Tilt Poker, que ses avocats estiment à 40 000 000$.  Elle y ajoute une possibilité de montant punitifs compensatoires.

Suivez les développements et discutez de cette nouvelle en cliquant ici.

Comments

Powered by Facebook Comments

Autres nouvelles dans cette catégorie
Gagner un bracelet WSOP grâce à une déconnexion?
De quoi le ministre Leitao se mêle-t-il?
Terminés, les téteux de drinks aux machines vidéo-poker de Las Vegas!
Le guide complet de taxation en prévision des WSOP 
Un terrain de choix à vendre sur la Strip de Las Vegas
HAUT DE LA PAGE