Bodog vous fait-il penser au sexe?

Publié le 23 septembre 2009

Bodog vous fait-il penser au sexe ?  Selon une étude conduite par les fondateurs de l’entreprise il y a quinze ans, la moitié des gens entendant ce nom pensaient que « cela avait quelque chose à voir avec le sexe ».  Mieux encore, le millionnaire Calvin Ayre, CEO de Bodog est bien différente de celle des compagnies deuxième génération.  À titre d’exemple, PartyGaming  a dépensé plus de 100 millions afin de faire la paix avec le gouvernement américain.  Ayre explique sa propre mentalité :

« Nous ne voulons pas être une entreprise corporative.  Je crois que l’industrie est devenue trop corporative et rate ainsi le marché.  Les gens font des affaires avec des compagnies de divertissement parce qu’ils veulent avoir du plaisir.  Si vous ne voulez pas vous amuser avec votre argent, alors il suffit d’ouvrir un compte bancaire.  Bien que maintenant que j’y pense, ces jours-ci, votre argent est probablement plus sûr avec Bodog… »

Ayre affirme également que le modèle le plus fort qu’une entreprise peut mettre en place est celui d’une franchise.  C’est exactement ce que Bodog tente d’instaurer.

En effet, Bodog désire étendre son réseau de poker et l’ouvrir à d’autres opérateurs.  Il s’agit du même concept qu’un réseau IPoker ou Microgaming, à la différence près qu’il existe avant tout la salle de jeu Bodog, sur le réseau du même nom.

Le réseau sera basé à Kahnawake et l’équipe opérationnelle aura ses bureaux à Londres.  « Le Royaume-Uni est la juridiction la plus amicale en terme de jeu sur la planète » dit Ayre.  « Vous pouvez vous tenir au milieu de la rue et crier que vous opérez un site de jeu en ligne et la seule réaction sera : et puis ? S.V.P arrêtez de crier ! ».

Le lancement du réseau Bodog est prévu pour décembre prochain.  D’ici là, les Canadiens peuvent déjà profiter de la plate-forme Bodog.  Afin d’attirer la clientèle de l’unifolié, Bodog offre un intéressant bonus de premier dépôt.  En utilisant forum de discussion

Comments

Powered by Facebook Comments