Apprendre le poker à la télévision

Publié le 29 août 2006

La fascination constante du publique envers le poker a changé drastiquement son propre univers depuis quelques années. Primo, l’arrivée de nouveaux joueurs, l’arrivée des tournois télévisés et le grand nombre de joueurs ayant gagnés d’immenses sommes d’argent au WSOP depuis les dernières années se lançant dans les casinos aux tables à cartes empressé de jouer une première main. Secundo, ces nouveaux joueurs qui ont apprit leur poker exclusivement en regardant la télévision ont MAL apprit.
Comment cela est-il possible ?! Qu’y a-t-il de mal à apprendre en suivant les meilleurs professionnels comme Phil Ivey, Jennifer Harman, Howard Lederer et le légendaire Doyle Brunson ? Leur jeu, leur mise, leur bluff semblant pourtant bien fonctionner à la télévision. Pourrais-je en faire de même à la table à carte au casino le plus près?!
La triste vérité est que non, cela ne fonctionnera PAS DU TOUT. Certaines raisons peuvent être trouvées dans les observations de Marshall McLuhan, professeur à l’université de Toronto, qui fut le premier à dire ” le medium est le message” et révolutionna du même coup la façon de voir et de comprendre les communications. Même si McLuhan n’a peut être jamais joué une main de poker dans sa vie je crois que nous devrions nous attarder à ses dires.
McLyhan aurait rapidement prouvé que les nouveaux joueurs groupie de poker à la télé n’ont pas encore compris la différence entre le tournois qu’il voit à la télévision et un tournois LIVE, 10 joueurs, limite hold’em. Ces différences ce retrouvent spécialement lorsqu’on observe un tournois à la télévision de sans limite avec 5 joueurs ou moins.
Après tout, les blind et les antes représentent une part équitable de chaque joueur dans un tournoi, ils ne peuvent pas attendre leur tour et mettre les blind sur la table sans rien y jouer. S’ils attendent trop longtemps, ils seront saignés à blanc. De plus, dans les derniers niveaux d’un tournois lorsque chaque joueurs doit mettre un ante en plus du petit et gros blind des deux joueurs a gauche du brasseur, ils y’a tellement d’argent dans le pot avant que les cartes tombent que si vous ne volez pas votre juste partie du pot, vos adversaires vous prendront ce qui aurait du être votre part et vous saigneront à blanc sans que vous ayez joué une seule main.
Les nouveaux joueurs ne réalisent souvent pas que le poker limite, le type normalement joué dans les casinos requiert de la patience pour être profitable. Les nouveaux qui vont entrer dans les casinos et jouer toute les mains jouées par leur héros à la télévision sont emmenés à perdre beaucoup dans ces parties.
Ceux qui ont apprit leur poker à la télévision ce retrouvent généralement avec un incompréhension des tournois de poker. Les grands tournois sont des tournois à plusieurs tables – ce n’est pas rare pour un grand tournois comme le WPT Final de voir une centaine de joueur sur 12 tables différentes. Si une centaine de joueurs avec une douzaine de tables semble très large, considérez maintenant le WSOP 2005 main event… 6000 joueurs.
Il est important de comprendre que dans le plus part des émissions les mains jouées à la table finale ne sont bien sur pas toute montré. Les scènes sont montées de façons à ce que vous ne voyez que les moments les plus intéressants. C’est comme regarder le résumer d’une partie de football sur TSN au lieu de regarder la partie en entier. Vous verrez les meilleurs moments, les meilleurs touchés et les meilleurs attrapés tout ça en 2 minutes, vous ne verrez pas les moments moins palpitants et le reste de la partie… même chose pour le poker a la télé.
La stratégie à une table finale réduite ce retrouve dans les extrêmes du ‘’selectif-agressif” ou n’importe quelle main avec un ace à l’intérieur et n’importe quelle paire devraient être relancé la plus part du temps. Si vous jouez de cette façon dans une partie à l’argent, ou dans les premiers niveaux d’un tournoi lorsque la table est toujours à 9-10 joueurs et les blinds sont petits versus le nombre de jeton, vous serrez vite ruiné.
Rapidement vous voyez le danger d’appliquer les stratégies vues à la télévision à votre propre jeu. Dans une pleine table petite limite dans votre casino préféré, il faut généralement de bien meilleures mains pour relancer. Mais les gens séduits par le poker à la télévision n’ont pas encore compris et ne comprendront pas si la télévision reste leur seul medium pour apprendre le poker.
Les joueurs apprenant du petit écran sont enclins à jouer trop de main et pire, à les jouer de façon trop agressive.
Dans un tournoi, le niveau d’agression tend à augmenter graduellement. Lors des très long tournois, comme le 10 000$ sans limite hold’em tournois des WSOP les experts ont tous un seul souhait pour les premier jours… ils veulent survivrent.
La plupart des meilleurs jouer de poker en tournois retiennent de beaucoup leur agression en début de tournois. Ils ont apprit qu’on ne gagne pas un tournoi dans les premiers niveaux et ils espèrent seulement se mettre dans une bonne position pour être compétitif plus tard dans le tournoi. Il est possible, bien sur, de perdre un tournoi dans les premiers niveaux comme il est impossible de le gagner avant les derniers niveaux
Quelle phrase magique Marshall McLuhan auraient-il eu à dire sure les nouveaux joueurs de poker utilisant la télévision comme seul apprentissage ? Il aurait très probablement réitéré que le medium reste le message… ce que l’on voit et observe reste ce que l’on reproduit.
Écrit Par : Lou Krieger
Traduit Par : Jean-Francois Autate (Sharpeï) Pour PrincePoker.com

Comments

Powered by Facebook Comments

Autres nouvelles dans cette catégorie
La Corée du Nord permet le gambling pour financer l’État
La saga Weinstein s’invite sur la planète poker
Le New Jersey, Nevada et Delaware partageront leur bassin de joueurs
Caesars émergera officiellement de la faillite demain
Le litige impliquant Ivey et le Borgata se tourne vers le manufacturier de cartes
HAUT DE LA PAGE