Les athlètes favoris aux Jeux Olympiques de Vancouver – partie 4

Publié le 18 février 2010

Série d’articles de notre collaborateur Rocam sur les différentes disciplines aux Olympiques de Vancouver 2010, les athlètes favoris pour les remporter ainsi que les côtes offertes en ligne chez Pinnacle Sports!

Patinage de vitesse courte piste

Le patinage de vitesse courte piste est un sport relativement jeune. Son histoire remonte en 1905 avec des compétitions au Canada et aux États-Unis. Ce sport était en démonstration lors des Jeux olympiques de Calgary en 1988. Quatre ans plus tard, on l’a incorporé comme épreuve aux Jeux olympiques d’hiver de 1992 à Albertville.

La compétition se déroule sur une piste ovale de 111m. Parce que les virages sont serrés, les patineurs peuvent avoir de la difficulté à conserver le contrôle et des contacts arrivent fréquemment. Les compétiteurs ne luttent pas contre le chronomètre, mais entre eux. Les deux premiers athlètes de chaque vague passent à l’étape suivante, jusqu’à la finale de 4 patineurs.

Les épreuves de relais se déroulent sur deux jours et comportent une demi-finale et une finale. Chaque équipe est composée de 4 athlètes plus un substitut. Les équipes décident du nombre de tours de chaque patineur. En général, les concurrents font 1.5 tour, ce qui donne 7 ou 8 changements pour la course. Le dernier patineur doit absolument faire les deux derniers tours.

Les épreuves sont composées du 500m, 1000m et 1500m autant chez les hommes que chez les femmes. Le relais est quant à lui de 3 000m chez les femmes et 5 000m. pour les hommes.

Chez les hommes le pays favori est la Corée du Sud suivi de près par le Canada. Ho-Suk Lee est favori pour remporter presque tout à l’exception du 500m ou nos Canadiens Charles Hamelin ou Francois-Louis Tremblay ont de fortes chances de partir avec l’or. Jung-Su Lee pourrait aussi créer des surprises sur les plus longues distances. Pour le relais ça se jouera entre la Corée et le Canada. Est-ce que la foule sera capable de donner le petit supplément d’énergie à nos patineurs canadiens ?

Du côté féminin, la Chinoise Meng Wang est la grande favorite pour la majorité des épreuves de petite distance. Les surprises peuvent venir de Kalyna Roberge sur le 500m et de Katherine Reutter pour le 100m. Pour le 1500 m. Yang Zhou et Eun Byul Lee ne sont pas à négliger. Pour le relais ça se jouera entre la Chine et la Corée suivies des É.-U. et du Canada.

Il est important de noter que grâce aux nombreux contacts et des chutes ce sport est un des plus difficiles à pronostiquer, car une chute peut sortir les favorites et ainsi mener à une victoire d’une non-favorite, donc une mise sur le reste du groupe (offert chez pinnacle) peut s’avérer parfois très rentable…

Ski de fond

Les skieurs de fond ont participé à leur première compétition olympique aux Jeux olympiques d’hiver de Chamonix, en France, en 1924. Il s’agissait d’épreuves masculines réalisées sur des parcours de 18 km et de 50 km. Les dames ont fait leurs débuts en ski de fond olympique aux Jeux olympiques d’hiver de 1952 à Oslo, en Norvège. Le style libre a été reconnu comme discipline olympique à part entière aux Jeux d’hiver de 1988 à Calgary.

Les skieurs de fond utilisent deux techniques de base : le style classique, où les skis glissent parallèlement sur des pistes damées et le style libre, où les skieurs se meuvent un peu comme dans le patinage de vitesse et se propulsent en poussant de côté sur leurs skis. Le style libre demande des skis plus courts et est légèrement plus rapide que
le style classique ? en moyenne environ huit pour cent plus rapide sur l’ensemble
d’une course.

En ski de fond olympique, les femmes prennent part aux épreuves individuelles de sprint, de sprint par équipe, de départ individuel 10 km, de poursuite 15 km, de départ groupé 30 km et de relais 4 x 5 km. Les hommes prennent part aux épreuves individuelles de sprint, de sprint par équipe, de départ individuel 15 km, de poursuite 30 km, de départ groupé 50 km et de relais 4 x 10 km. Le style adopté (classique ou libre) dans les épreuves de départ individuel de 10 et de 15 km, de sprint individuel, de sprint d’équipe et de départ groupé, varie avec chaque cycle des Jeux olympiques.

Commençons avec les hommes dans la catégorie sprint classique 1.5 km. Le grand favori est le Suédois Emil Jonsson suivi des Norvégiens Ola Vigen Hattestad et de Petter Northug. Dans le 15 km. « freestyle », nous retrouvons à nouveau Petter Northug avec le tchèque Lukas Bauer et le Suédois Marcus Hellner. Dans le 50 km. Classique, notre bon ami Northug est encore le favori avec Lukas Bauer avec l’Estonien Andrus Veerpalu, le Finlandais Sami Jauhojarvi et le Russe Maxim Vylegzhanin. Dans la poursuite 2 X 15km. Mis à part Northug, Bauer et Vylegzhanin, une surprise pourrait venir du Suédois Marcus Hellner. La seule prédiction « facile » dans le ski de fond vient du relais où les Norvégiens devraient l’emporter assez facilement avec une équipe complète, suivi des Suédois et des Allemands.

Du côté féminin, le sprint classique va être férocement disputé entre la Slovène Petra Madjic, la Polonaise Justyna Kowalczyk, la Suédoise Hanna Falk et la Norvégienne Marit Bjorgen. Dans le 10 km « freestyle », nous retrouvons Bjorgen et Kowalczyk, mais la favorite est Charlotte Kalla de la Suède. Pour la poursuite 2 X 7.5 km. Nous retrouvons le même groupe (Kalla, Bjorgen et Kowalczyk) accompagné cette fois de la Finlandaise Aino-Kaisa Saarinen. Pour le 30km. Classique les favoris sont Kowalczyk, Saarinen, Bjorgen et de la Finlandaise Virpi Kuitunen. Pour le relais, contrairement aux hommes il y aura de la compétition, avec les Finlandaises, Norvégiennes et Suédoises qui vont toutes aspirer aux grands honneurs.

Avec les conditions climatiques changeantes d’heure en heure, il est important de bien vérifier le moment du départ de votre athlète. En fait, une mise intéressante qui est offerte sur Pinnacle est le « The field » car énormément de surprises sont à prévoir…

Discutez de cette série d’articles dans notre forum de discussion

Comments

Powered by Facebook Comments