Entrevue avec Jonathan Duhamel – Champion du monde de poker

Publié le 16 novembre 2010

Entrevue menée conjointement pour le magazine Summum ainsi que pour PrincePoker.com

PrincePoker.com:  Salut Jonathan, nouveau champion du monde de poker!

Jonathan Duhamel:  Salut PrincePoker, il me semble que vous ne me lâchez pas ben ben de ce temps-ci ;)   Ça me rappelle une ancienne ex!

PrincePoker.com: Justement, puisqu’on en parle déjà, gente féminine et succès au poker, ça va ensemble?

Jonathan Duhamel:  Disons que depuis quelques jours, j’ai un excellent ratio femmes/hommes dans les nombreux mots de félicitations reçus, ainsi que dans tous mes amis Facebook !

PrincePoker.com: De manière générale, est-ce que ton titre t’apporte un statut de vedette ?  Les gens te reconnaissent-ils et t’abordent-ils ?

Jonathan Duhamel:  Oui, surtout à Las Vegas où tous me reconnaissent.  Je ne sais pas trop encore à quoi m’attendre une fois de retour au Québec !  Depuis ma victoire, les déplacements du point A au point B prennent plus de temps, car de nombreux amateurs désirent une photo ou un autographe.

PrincePoker.com: Est-ce que cette reconnaissance te plaît ?

Jonathan Duhamel:  Oui c’est certain.  Ce n’est pas nécessairement facile de plaire à tout le monde avec les nombreuses demandes, mais je veux personnellement remercier et plaire à tous mes supporters.  Je suis extrêmement choyé de vivre ce qui m’arrive présentement, je suis la personne avec le moins de raisons de me plaindre aujourd’hui !

PrincePoker.com: À ce que nous avons vu, tu étais accompagné de bien des Québécois lors de la finale.  Qui étaient ces gens et combien estimes-tu qu’ils étaient ?

Jonathan Duhamel:  Je crois que nous étions près de 200 !  La plupart de ceux qui y étaient, principalement ceux habillés avec un chandail du Canadiens de Montréal, sont soient de bons amis d’enfance ou encore, des amis de la communauté de poker au Québec.  J’ai aussi été surpris par le nombre de Canadiens que je ne connais pas qui m’encourageaient pendant la table finale.  C’est une fierté pour les amateurs de poker du Canada de rapporter le bracelet au pays pour la première fois et je suis heureux de le faire, pour le Québec comme le Canada.

PrincePoker.com: Parlant des fans, d’où vient cette idée de porter un chandail du Canadiens de Montréal ?

Jonathan Duhamel:  C’est une idée qui a été discutée parmi la communauté de joueurs sur les forums de discussion.  Nous trouvions que l’équipe représentait bien notre racine québécoise et nous savons tous comment nous pouvons célébrer lors d’un match de hockey.  Nous voulions apporter cette ambiance à Vegas avec nous pour la finale !   J’avais de réels frissons en entendant les « Ole Ole Ole ».  Je pense que ce fut très réussi.

PrincePoker.com: Tu as par ailleurs promis une donation à une œuvre de charité en lien avec l’équipe non ?

Jonathan Duhamel:  Oui, lors de mon passage à l’émission Tout Le Monde En Parle, j’ai promis de remettre 100 000$ à la Fondation du Canadiens pour l’enfance advenant ma victoire.  De nombreux joueurs importants de la communauté du Québec investissent aussi dans ce don.  Nous sommes choyés de faire de notre passion notre profession.  Tous y compris moi sont heureux d’utiliser cette manière de redonner à la société.

PrincePoker.com: Au total, tu as empoché neuf millions de dollars !  Que feras-tu de tout cet argent ?

Jonathan Duhamel:  Je me passionne pour le poker et c’est ma dévotion pour ce jeu qui m’a permis d’accomplir ce que je viens de faire.  Tout cet argent va me permettre de faire le tour du monde et de jouer tous les tournois prestigieux aux quatre coins de la planète.  Le voyage est ma deuxième passion alors cette synergie ne pourrait être plus parfaite.  Je vais tenter d’aller représenter le poker québécois partout au monde et d’ajouter de nombreuses autres victoires à mon palmarès!

PrincePoker.com: Tu es conscient que bien des lecteurs pensent que le poker est exclusivement un jeu de chance, que dirais-tu à cet effet ?

Jonathan Duhamel:  Expliquer le facteur chance au poker n’est pas si simple.  En parties à l’argent, tout est une question de nombre de mains jouées.  Sur dix mains, le pire joueur de poker peut battre le meilleur.  Même si ce dernier prend des meilleures décisions, il n’est pas impossible que les cartes tombent contre lui et qu’il perde.  Cependant, en jouant beaucoup, la chance / malchance s’équilibre pour tout le monde et c’est le facteur talent qui dépare les bons des mauvais joueurs.  Dans un tournoi comme je viens de gagner, le talent est évidemment important.  Cependant, comme il a un début et une fin (contrairement à une partie à l’argent qui peut être vue comme continuelle puisque les blinds n’y changent pas et les joueurs peuvent racheter des jetons), il est évident que j’ai aussi eu besoin de beaucoup de chance pour gagner le bracelet.

PrincePoker.com: Tu en es sûrement conscient, certains au Québec soulèvent ton influence sur les jeunes et sur l’exemple que tu projettes.  Te considères-tu comme un mauvais exemple ?

Jonathan Duhamel: Je ne cherche certainement pas à être une inspiration pour quiconque.  La vie que j’ai choisie, je l’ai fais à titre personnel et j’ai eu la chance que cela me réussisse.  Je pense qu’il faut éviter de faire dans les tabous et voir la situation de manière réaliste.  Le poker est avant tout un jeu et doit être approché comme tel.  Oui, les meilleurs joueurs peuvent se démarquer et y faire de l’argent.  Cela signifie aussi que d’autres en perdent.  Pour la grande majorité, il s’agit d’un divertissement tout à fait correct qui ne leur cause aucun problème.  Si certains veulent me prendre en exemple, qu’ils le fassent pour le bon côté du poker, parce ce c’est la maîtrise des qualités développées par ce jeu qui me permettent de gagner.  Le poker comporte beaucoup de bon et développe des qualités chez le joueur, comme le jeu d’échec ou de backgammon par exemple.  Je ne vais certainement pas nier le positif du poker, mais je ne vais pas encourager quiconque à suivre ma voie pour autant.

PrincePoker.com: Es-tu commandité en tant que joueur et sinon, comptes-tu le devenir ?

Jonathan Duhamel: Oui, ceux qui ont vu la table finale auront remarqué que je suis commandité par le site de poker gratuit PokerStars.net.  C’est un honneur pour moi d’être associé à PokerStars.  Il s’agit du plus grand site de poker au monde, ainsi que du meilleur logiciel offert.  En plus, c’est aussi le site de joueurs que je respecte énormément, notamment Daniel Negreanu.

PrincePoker.com: As-tu eu la chance de parler avec Daniel Negreanu ?

Jonathan Duhamel:  Oui, on a jasé pendant un tournoi à Londres en octobre dernier.  C’est un type très chic et amical qui fait un travail extraordinaire en tant qu’ambassadeur du poker et de PokerStars.  J’ai vraiment très hâte de pouvoir travailler à ses côtés.

PrincePoker.com: Revenons à la finale pendant un instant, quel joueur t’a donné le plus de mal à retordre pendant la finale ?

Jonathan Duhamel:  Définitivement Joseph Cheong.  Ce dernier a été vraiment agressif et comme c’est un excellent joueur, c’est toujours très dangereux de l’affronter et d’investir des jetons.  Je pense qu’il a joué un excellent tournoi.  Si ce n’était de la grosse main de la finale, c’est certainement lui que j’aurais affronté en duel final !

PrincePoker.com: Au bénéfice de nos lecteurs, nous aimerions que tu nous décrives cette main historique, ainsi que ton processus de pensée.  Lors de cette main, la plus grosse jamais jouée de l’histoire des séries mondiales de poker, tu te retrouves all-in avec QQ contre A7 pour Cheong.  Comment vous en êtes-vous retrouvés là alors que le dernier adversaire, John Racener, n’avait presque plus de jetons ?

Jonathan Duhamel:  Cheong fait la première relance du petit blind et je suis sur le gros.  Cette relance ne signifie pratiquement rien puisqu’il le fera avec la grande majorité de ces mains.  Lorsque je découvre les Dames, c’est donc automatique pour moi de relancer.  Cependant, j’ai utilisé cette sur relance (3bet) de manière systématique pendant la table finale.  Pour cette raison il n’accorde pas beaucoup de crédibilité à mon agression et pense possiblement qu’il a toujours la meilleure main.  Étant très agressif, il décide donc de 4bet.

Jusque-là, je ne suis pas vraiment inquiet et je pense réellement disposer de la meilleure main.  Toutes ces relances sont le résultat de notre image agressive mutuelle et du niveau de pensée auquel nous sommes.  Je décide donc de remettre la pression sur lui et de 5bet.  À cet instant, presque la moitié de mon tapis est investi.

Cheong était vraiment sous l’impression que c’était une bataille d’agression et me croyait capable de faire ce jeu avec une main où je n’appellerais pas all-in.  Le fait que mon 5bet ait été plus petit que ma relance normale l’a possiblement aussi induit vers cette ligne.  Cheong décide alors de tourner sa main en bluff, pensant que je vais folder assez souvent puisque ma vie de tournoi est alors en jeu.  Il pousse all-in.

Je n’ai cependant jamais pensé coucher les dames et j’ai appelé automatiquement.  Cheong était tellement actif et agressif que je savais être en avance la majorité du temps malgré cette agression.  En effet, j’avais raison et heureusement, aucun As n’est tombé.  À partir de là, je savais que je devais simplement éviter de faire des erreurs afin de remporter le titre.

PrincePoker.com: Comment se passent les heures qui suivent une telle victoire ?

Jonathan Duhamel:  C’est un rêve qui devient réalité, malgré qu’il soit difficile de réaliser sur le coup !  Il y a évidemment de nombreux médias dès la sortie de la salle de tournois.  Par la suite, Harrah’s et PokerStars m’ont fourni la suite la plus luxueuse de l’hôtel et ont organisé un grand party où tous mes supporters furent invités.  Ce fut une soirée vraiment mémorable.  Je remercie tous les miens présents d’avoir vécu cette aventure avec moi !

PrincePoker.com: Qu’est-ce qui attend Jonathan Duhamel maintenant ?

Jonathan Duhamel:  Même si j’ai bien hâte de pouvoir profiter d’un peu de repos, les prochaines semaines seront remplies d’apparitions médiatiques.  C’est la rançon de la gloire comme on dit !  Je demeure très heureux de le faire et de pouvoir représenter le bon côté du poker, ainsi que les couleurs de PokerStars.  Par la suite, je veux véritablement voyager le plus possible afin de jouer tous les tournois internationaux.

PrincePoker.com: Pour terminer, il doit bien y avoir au moins une folie que tu voudras réaliser à ton retour avec cet important gain ?

Jonathan Duhamel:  Je suis un grand fan du Canadiens de Montréal alors je vais certainement tenter de dénicher d’excellents billets de saison pour maintenant et les prochaines années!

PrincePoker.com: Merci Jonathan pour le temps accordé.  Félicitations de toute la part de l’équipe PrincePoker et merci pour ton temps!

Jonathan Duhamel:  Ça me fait plaisir.  Merci de votre couverture pendant les WSOP 2010!

Discutez de cette entrevue avec Jonathan Duhamel sur le forum de discussion

Comments

Powered by Facebook Comments

Autres nouvelles dans cette catégorie
Découvrez « La Voûte », nouvelle salle de jeux divers dans les Laurentides
Charles-Alexandre Sylvestre à Radio Poker!
Ce soir! Laurence Grondin à Radio Poker
Ce soir! Jonathan Duhamel à Radio Poker!
Joe Hachem lance un cri du cœur aux jeunes champions de poker
HAUT DE LA PAGE