PDA

Afficher la version complète : Quoi ne pas miser pendant un hiver nucléaire



Akakakir
25-11-2011, 11:45 AM
[/URL][URL="http://www.princepoker.com/wp-content/uploads/2011/01/logo_officiel.jpg"] (http://www.poker1.com)http://www.princepoker.com/wp-content/uploads/2011/01/logo_officiel1.jpg (http://www.poker1.com)

Mike Caro est reconnu comme l'un des plus grands experts en terme de stratégie de poker, de psychologie et de statistiques. Reconnu comme "Le génie fou du poker" (The Mad Genius of Poker), Doyle Brunson dit de lui: "Mike Caro a enseigné à plus de joueurs à gagner au poker que quiconque dans l'histoire.» L'Université de Poker de Mike Caro, la stratégie de jeu et de vie (MCU), est accessible en ligne via www.poker1.com (http://www.poker1.com/)

Akakakir
25-11-2011, 11:48 AM
Un article par le génie fou du poker - The Mad Genius of Poker- , Mike Caro.





Savoir avec certitude quand ne pas miser peut vous faire économiser des milliers de dollars chaque année. Sur le côté plus ésotérique que j'enseigne:

1. Vous ne devriez pas miser contre des bluffeurs fréquents, parce que vous ferez généralement, en moyenne, plus d'argent en checkant ou en callant;

.2. Vous ne devriez pas miser avec de petits avantages quand votre image n'est pas dominante, parce que vos adversaires vont réagir de façon plus rationnelle et obtenir le maximum de valeur de leurs mains quand ils vous auront battu et;

.3. Étroitement lié - Vous ne devriez pas user du value bet quand vous êtes perdant, parce que vos adversaires seront alors inspirés par vos souffrances et joueront ainsi mieux, rendant des mises généralement payantes non rentables.

.Bon. Il existe d'autres raisons complexes de ne pas miser. Mais ce que je veux vous apprendre aujourd'hui est beaucoup plus simple. J'ai d'abord publié cette explication étrange dans le milieu des années 1990, et elle demeure à ce jour encore un concept de base de la Mike Caro University of Poker. S'il vous plaît, prêtez attention ...


http://www.princepoker.com/wp-content/uploads/2011/01/home_content_caro.jpg (http://www.princepoker.com/wp-content/uploads/2011/01/home_content_caro.jpg)

Hiver





Vous vous réveillez et tout est comme un glaçon. De l'autre côté de votre fenêtre, le monde est gelé partout.Le facteur, le policier, le pompier - tous sont immobiles, rigides et blancs.

«C'est gênant", vous dites-vous. Ensuite, vous comprenez pourquoi il fait si froid! "Il n'y avait pas une guerre nucléaire la semaine dernière?" Vous vous rappelez soudainement. «C'est vrai!C'était aux nouvelles du soir!" Qui a dit que les joueurs ne suivaient pas l'actualité? Donc, mettant les deux ensemble, vous devinez que ce doit être l'hiver nucléaire sur lequel les scientifiques ont longtemps spéculé.

«Brrr!Ça a certainement l'air froid! " Puis une chose horrible se produit en vous. Ce ne sont pas seulement les hommes qui sont gelés. Ils peuvent le prendre. Malheureusement, il y a aussi des femmes et des enfants innocents congelés. Votre être tout entier frémit à cette pensée horrible quand quelque chose d'encore plus effroyable vous vient à l'esprit.Qu'en est-il des joueurs de poker?

Ça ne prend pas un physicien pour comprendre que si les joueurs de poker sont gelés, il n'y aura pas de partie ce soir. Alors, vous regroupez vos esprits et partez à la recherche de joueurs de poker. Il vous faut des jours. Enfin, vous en trouvez un et, insolite, c'est moi.(Vous ne pensiez pas que j'allais être gelé, n'est-ce pas?)

"Jouons", vous suggérez.

"Pas de cartes," fais-je remarquer.

Alors, vous partez, et après une semaine, vous revenez à notre feu de camp avec l'as de pique.



Ça ne suffit pas



«Ce n'est pas suffisant", vous dis-je. "Nous n'aurons pas assez de cartes pour faire deux mains.Par ailleurs, il est difficile de brasser une seule carte. "

Vous pensez à ce que je viens de dire, et très vite vous voyez mon point. Vous repartez, cherchant plus de cartes.Une semaine plus tard, vous revenez avec le roi de pique.

"Toujours pas assez de cartes", dois-je expliquer. «L'As miserait toujours et le roi se coucherait toujours. Il ne pourrait y avoir de bluff, parce que si vous déteniez un roi et le misiez, vous sauriez que l'as appellerait.Avec seulement deux cartes, il nous manque un des éléments clés de poker. Au poker, votre main doit être votre propre secret. "

Vous vous rafraîchissez rapidement avec une tasse de café et quittez le feu de camp, avant d'être de retour une semaine plus tard avec la reine de pique.

"Maintenant?" me demandez-vous.

«De l'argent?" dis-je en expliquant que même si nous pouvons créer un élément de suspense avec trois cartes, que chaque joueur ait un secret d'une carte dans sa main, il n'y a aucun sens à jouer sauf s'il y a quelque chose dans le pot lorsque les cartes sont traitées - quelque chose valant le coup d'être disputé.

Une autre semaine passe et vous revenez avec un peu d'argent."En avez-vous pour moi?" demandais-je. Une semaine supplémentaire et nous avons tous deux de l'argent.

«Bon, maintenant, nous pouvons jouer au poker."





Aucun motif





Avec trois cartes, un ante et de l'argent supplémentaire pour parier, tous les éléments du poker y sont. Vous ne pouvez jamais miser avec un roi. C'est parce que votre adversaire va toujours se coucher avec la dame et toujours vous relancer avec l'as. Vous n'avez aucun motif de parier avec cette main-médiane. Et, en fait, cela se révèle être un concept central au poker.À moins qu'il y ait de puissantes raisons vous poussant à faire le contraire, vous ne devriez jamais miser une main qui est dans la moyenne exacte face à sa situation.

.Il peut parfois être utile de bluffer avec une reine, en espérant qu'un roi se couche. La fréquence à laquelle bluffer dépend de la taille de l'ante et des habitudes de votre adversaire. Pour chaque situation de poker, il existe une fréquence exacte pour les mises, les bluffs, les calls et les folds. Trouver la fréquence est amusant. Lorsque vous la connaissez, mais pas votre adversaire, vous ne pouvez pas perdre.

Maintenant, dans les plus froides heures de l'hiver nucléaire, vous brassez et distribuez les cartes. Vous réalisez combien la vie sur terre est résiliente. Il y a peut-être de la glace et de la dévastation, mais dans de minuscules pochettes sur la planète, le poker survit probablement. Alors que vous pensez à ça, je me résous au fait que si les choses reviennent un jour à la normale, je vais écrire une nouvelle chronique. Un jour, je vais vous apprendre à faire de l'argent en utilisant des concepts s'appliquant à un nombre réduit de cartes. Or, il ne faut que trois cartes pour prouver l'une des vérités les plus rentables sur le poker.

Le point





D'accord, c'est un concept que j'ai commencé à enseigner il y a 25 ans, et vous venez de lire comment je l'ai expliqué dans les dernières décennies.C'était à l'époque où nous craignions des bombes atomiques et le gel résultant plutôt que le réchauffement climatique.Donc, malheureusement, ma vision n'est franchement plus à la mode.

Mais le point demeure: vous perdez simplement de l'argent quand vous misez une main de poker qui n'a qu'une perspective moyenne d'être la meilleure.Ne faites pas ça!- MC

Traduit suite à une entente spéciale avec Mike Caro. Toute utilisation totale ou partielle de la version originale (http://www.poker1.com/archives/8398/what-not-to-bet-in-a-nuclear-winter/) ou traduite de cet article est interdite sans la permise écrite de Mike Caro.







Discutez de cet article de Mike Caro (http://www.princepoker.com/forum/showthread.php?31102-Quoi-ne-pas-miser-pendant-un-hiver-nucl%C3%A9aire&goto=newpost) sur le forum de discussion



Les faussetés du poker sans -limite



J'aime à réfléchir sur les choses. Pourquoi même le plus intelligent des chiens, comme un berger allemand par exemple, n'arrive-t-il pas à comprendre les statistiques? Des trucs comme ça.



Si vous avez immédiatement conclu que cette réflexion est une perte de temps, vous avez probablement décidé avec sagesse qu'ils ne le peuvent pas parce "qu'ils ne le peuvent pas", puis avez passé à autre chose dans votre vie. Ce n'est pas mon cas.



Marooned

Ma vie est alors foutue et l'a été ainsi pendant des décennies comme je lutte, souvent futilement, afin de saisir le «pourquoi» au-delà de l'évidence. La partie la pire est que parfois, après avoir passé 12 heures à penser plus profondément que de la merde de baleine, je n'arrive toujours pas à esquisser une réponse.

J'appelle cela une journée complète et j'ai alors le sentiment que j'ai accompli beaucoup de choses. Non, je ne fume rien, mais merci de vous en préoccuper.



Qu'est-ce que cela a à voir avec le poker? Rien du tout, sauf peut-être que l'une des choses qui occupe mon esprit récemment est la nature contrastée entre le poker limite et sans limite.



Il existe de nombreuses théories concernant les différences entre le limite et le sans limite. Il y a aussi tous les semblants de conseils qui tombent à court d'être de la théorie, parce qu'ils semblent n'avoir aucune raison rationnelle exigeant leur énonciation. Aujourd'hui, je vais brièvement aborder trois de ces fausses idées sélectionnées. Dans l'avenir, je pourrai en examiner d'autres plus en détail, mais pour l'instant, nous allons nous concentrer sur certains malentendus fondamentaux.



Le poker sans limite est plus noble



Une fois, j'ai entendu la femme d'un homme rétorquer avec une fierté claire dans sa voix quand un ami lui a dit qu'il était dans une partie de Stud 7 cartes 50$/100$. "Bill lui est dans une partie sans limite là-bas" comme si cette partie avait un prestige particulier.

Cette partie en particulier était une hold'em sans limite avec des blinds de 2$/5$ et conséquemment, était beaucoup plus petite que la partie limite de stud 50$/100$. La plupart des joueurs expérimentés comprennent que c'est une idée fausse de penser à l'expression «sans limite" de cette façon. "Sans limite" ne décrit pas la grosseur d'une partie de poker.



L'expression décrit seulement le type de paris.