PDA

Afficher la version complète : Le jeu est merveilleux... et bizarre



Akakakir
10-11-2011, 10:48 AM
[/URL][URL="http://www.princepoker.com/wp-content/uploads/2011/01/logo_officiel.jpg"] (http://www.poker1.com)http://www.princepoker.com/wp-content/uploads/2011/01/logo_officiel1.jpg (http://www.poker1.com)

Mike Caro est reconnu comme l'un des plus grands experts en terme de stratégie de poker, de psychologie et de statistiques. Reconnu comme "Le génie fou du poker" (The Mad Genius of Poker), Doyle Brunson dit de lui: "Mike Caro a enseigné à plus de joueurs à gagner au poker que quiconque dans l'histoire.» L'Université de Poker de Mike Caro, la stratégie de jeu et de vie (MCU), est accessible en ligne via www.poker1.com (http://www.poker1.com/)


Un article par le génie fou du poker - The Mad Genius of Poker- , Mike Caro.






Qu'est-ce que Michael Jordan, Michelle Kwan et Elvis Presley ont en commun?Ils sont tous devenus célèbres en menant une vie improductive. -Jordan au basketball, Kwan au patinage et Presley au chant.

Ne criez pas, je vous entends: "Quel genre de critique est-ce?Ces trois personnes ont été numéro un dans leur profession respective!" Oh, très bien. Je comprends votre point.« Une vie improductive " n'était pas une bien belle chose à dire et ne fait pas beaucoup de sens à propos des personnes qui ont atteint le sommet de leurs professions.

Alors, pourquoi tant de gens critiquent-ils les parieurs professionnels comme étant des personnes «improductives»? Pourquoi le jeu est-il souvent stigmatisé par ce même terme?Parfois, vous devez vous demander ce que les gens veulent dire par le mot quand ils le lancent à mes compatriotes joueurs de poker professionnels en leur demandant pourquoi ils n'ont pas plutôt fait quelque chose de productif de leur vie.

Écoutez attentivement.Le jeu est exactement aussi productif que de gifler une balle avec un bâton, de glisser sur l'eau gelée ou de faire des sons mélodiques avec votre voix. Ces choses ne nous nourrissent pas et ne nous aident pas à construire des maisons. Pourtant, elles sont importantes pour nos vies, parce que nous ne sommes pas des fourmis, n'est-ce pas? Nous ne sommes pas programmés, comme des fourmis, purement pour l'efficacité. Nous sommes ici pour profiter de nos vies, et tout ce qui nous aide à accomplir cet objectif est productif. L'agriculture est productive. La menuiserie est productive. Il en est toutefois ainsi de jouer au ballon, du patinage, du chant - et, d'ailleurs, il est aussi productif de regarder un événement sportif ou d'écouter de la musique.Tout cela est productif si ça permet de rendre nos vies plus heureuses, ou plus à suspense.


http://www.princepoker.com/wp-content/uploads/2011/01/home_content_caro.jpg (http://www.princepoker.com/wp-content/uploads/2011/01/home_content_caro.jpg)

Le grand mensonge



Oui, nous parions pour se divertir et pour le suspense procuré. Le jeu pour le plaisir est productif. Le poker professionnel est productif. Le jeu aide à produire le suspense que nous recherchons. Les films aident à produire l'évasion que nous recherchons. La musique aide à produire la joie que nous recherchons. Le basketball met notre ennui en halte et produit une certaine joie. Nous sommes entourés par des choses qui sont productives, mes amis - des choses que nous avons urgemment besoin pour vivre - la nourriture, les vêtements, un logement - et tout le reste nous avons besoin pour rendre notre vie plus intéressante.

Alors, la prochaine fois que vous êtes à une fête et qu'un gars vous raconte le mensonge au sujet du jeu étant improductif, versez votre verre sur la tête de ce menteur. Ce sera une réponse à la fois appropriée et productive.

Je pense que le jeu est formidable.Mais, à certains égards, c'est bizarre.En fait, certaines des grandes vérités du jeu ne sont pas intuitives. Supposons que vous jouez au blackjack, juste pour le suspense pur, et que vous n'êtes pas en train de compter les cartes. Dans ce cas, vous devriez espérer que le croupier mêle les cartes plus tôt quand vous êtes gagnant, mais pas quand vous êtes perdant.C'est parce que lorsque vous êtes gagnant, cela implique que les cartes nécessaires pour vous favoriser ont déjà été utilisées pendant votre séquence réussie et que les cartes qui restent sont moins susceptibles d'être bonnes. Étrange. Saviez-vous que si deux personnes font un pari égal (à un pour un) pour une somme d'argent qui affectera leurs vies, les deux prennent en réalité un pari à espérance négative? C'est parce que lorsque vous vous aventurez au-delà du «divertissement» des enjeux en risquant, par exemple, la moitié de votre valeur nette, la valeur de gagner est d'avoir une fois et demie fois plus que le montant initial alors qu'en parallèle, vous êtes submergé par le risque de perdre et d'avoirseulement la moitié du montant de base. La récompense est magnifique, mais la douleur est puissante. Et quand vous mesurez le poids de ces deux choses abstraites, il s'avère que la douleur est presque toujours plus lourde que le gain.Parier pour des enjeux énormes peut être perturbateur et théoriquement, vous avez besoin de plus d'un petit avantage pour le justifier.Un pari à un pour un n'est la grande majorité du temps pas une justification suffisante. Ainsi, si vous procédez à un pari aussi improbable, votre adversaire et vous êtes tous deux face à un pari négatif. Étrange. Toutefois, vous pouvez faire une bonne affaire, et ce, même si les côtes sont contre vous - c'est vrai même à la loterie!C'est en fait un corollaire de ce que nous venons de discuter. Les vies de certaines personnes sont tellement désespérées qu'un dollar perdu n'y changera vraiment pas beaucoup. Au contraire, une infime chance de gagner à la loterie peut justifier le prix d'un billet.Quand vous pensez cela, toute personne qui a renoncé à l'espoir et s'est suicidée avec un dollar en poche a agi prématurément.Il aurait pu acheter un billet de loterie et attendre. Les cotes semblaient trop minces pour justifier de ramasser ses cartes et de les regarder. J'ai vu cela se produire au poker une fois.C'était à la salle de poker du Sahara dans les années 1970.Un gars avait perdu plus qu'il ne pouvait se permettre confortablement au Seven-Card Stud.Il misé son argent restant sur une paire d'As au bout de cinq cartes - avec deux cartes à venir.Lorsque son adversaire lui a montré un carré de Sept, il s'est poussé de la table et, malheureusement, a rapidement disparu. Les deux dernières cartes lui ont fourni un carré d'as.Il n'était pas là pour recueillir ses gains et le pot a été jugé comme étant concédé et a donc été poussé à la main perdante.Étrange.Oui, le jeu est merveilleux et parfois bizarre.Parfois joyeux.Parfois cruel.Mais ne laissez personne vous dire que c'est improductif.Quand ils le font, ils mentent.- MC

Traduit suite à une entente spéciale avec Mike Caro. Toute utilisation totale ou partielle de la version originale (http://www.poker1.com/archives/7248) ou traduite de cet article est interdite sans la permise écrite de Mike Caro.







Discutez de cet article de Mike Caro (http://www.princepoker.com/forum/showthread.php?t=31030) sur le forum de discussion



Les faussetés du poker sans -limite



J'aime à réfléchir sur les choses. Pourquoi même le plus intelligent des chiens, comme un berger allemand par exemple, n'arrive-t-il pas à comprendre les statistiques? Des trucs comme ça.



Si vous avez immédiatement conclu que cette réflexion est une perte de temps, vous avez probablement décidé avec sagesse qu'ils ne le peuvent pas parce "qu'ils ne le peuvent pas", puis avez passé à autre chose dans votre vie. Ce n'est pas mon cas.



Marooned

Ma vie est alors foutue et l'a été ainsi pendant des décennies comme je lutte, souvent futilement, afin de saisir le «pourquoi» au-delà de l'évidence. La partie la pire est que parfois, après avoir passé 12 heures à penser plus profondément que de la merde de baleine, je n'arrive toujours pas à esquisser une réponse.

J'appelle cela une journée complète et j'ai alors le sentiment que j'ai accompli beaucoup de choses. Non, je ne fume rien, mais merci de vous en préoccuper.



Qu'est-ce que cela a à voir avec le poker? Rien du tout, sauf peut-être que l'une des choses qui occupe mon esprit récemment est la nature contrastée entre le poker limite et sans limite.



Il existe de nombreuses théories concernant les différences entre le limite et le sans limite. Il y a aussi tous les semblants de conseils qui tombent à court d'être de la théorie, parce qu'ils semblent n'avoir aucune raison rationnelle exigeant leur énonciation. Aujourd'hui, je vais brièvement aborder trois de ces fausses idées sélectionnées. Dans l'avenir, je pourrai en examiner d'autres plus en détail, mais pour l'instant, nous allons nous concentrer sur certains malentendus fondamentaux.



Le poker sans limite est plus noble



Une fois, j'ai entendu la femme d'un homme rétorquer avec une fierté claire dans sa voix quand un ami lui a dit qu'il était dans une partie de Stud 7 cartes 50$/100$. "Bill lui est dans une partie sans limite là-bas" comme si cette partie avait un prestige particulier.

Cette partie en particulier était une hold'em sans limite avec des blinds de 2$/5$ et conséquemment, était beaucoup plus petite que la partie limite de stud 50$/100$. La plupart des joueurs expérimentés comprennent que c'est une idée fausse de penser à l'expression «sans limite" de cette façon. "Sans limite" ne décrit pas la grosseur d'une partie de poker.



L'expression décrit seulement le type de paris.