L'histoire des machines à sous

Publié le 21 mars 2010

Elles (les machines à sous) sont assises comme de jeunes courtisanes, promettant des plaisirs insoupçonnés, de combler vos désirs les plus profonds, et de rassasier toutes les convoitises. – Frank Scoblete, auteur sur les jeux.

Il n’y a pas un Casino de ce monde qui ne comporte pas plusieurs de ces appareils.  La majorité des profits des Casinos proviennent des machines à sous.  Il n’est donc pas surprenant d’en voir un grand nombre, tout comme de constater leur constante évolution.  Avec les machines à sous électroniques, puis informatisées, les possibilités de développement sont aujourd’hui infinies…  C’était bien loin d’être le cas jadis !  Explorons l’histoire de cette technologie populaire.

Les machines mécaniques

L’invention de la machine à sous dans sa forme la plus primaire est attribuée à August Fey, à San Francisco, en 1894.  Allemand d’origine, Frey était passionné par la mécanique.  Il en fit son travail après avoir déménagé en France à l’âge de 15 ans.  Après avoir amassé suffisamment d’argent, il traversa l’Atlantique pour s’établir à New York, puis en Californie.  Il décida alors d’américaniser son nom, passant d’August Fey à Charles Fey.

Sa toute première machine était d’une grande simplicité.  Nommée Horseshoe, elle n’était que simple disque rotatif.  Il s’agissait d’une machine bien semblable à une autre bâtie par Gustav Shultze, qui deviendra plus tard un grand fabricant de machines à sous aux États-Unis.

En 1895, Fey construit la 4-11-44, une machine à trois cadrans concentriques.  La combinaison la plus payante rapportait alors 5$.  Déjà, cette machine était destinée au profit, puis fut placée dans un bar.  Sa popularité étonna.  Tellement en fait, que Fey décida immédiatement d’en bâtir une autre.  La décision de se consacrer à temps plein à cette toute nouvelle industrie fut rapidement prise.

La technologie était cependant bien primaire.  Les disques rotatifs étaient lourds, encombrants, puis les paiements devaient être effectués manuellement.

La Card Bell fut développée par Fey en 1898, puis améliorée pour en arriver à la Liberty Bell, la première machine à sous dite moderne.  Les avantages de la Liberty Bell sur ses prédécesseures étaient nombreux.  Les symboles remplaçaient les chiffres ou les couleurs.  Ces derniers étaient inscrits sur la périphérie des disques et non sur leur face.  La machine était beaucoup plus petite, la rendant du coup beaucoup plus pratique.  Les deux innovations les plus importantes étaient cependant autres :

-        Il y avait dorénavant 10 arrêts par rouleau, permettant 1 000 combinaisons différentes, alors que les modèles précédents n’en offraient que 100.

-        C’est la première machine permettant les paiements automatiques.

Les machines électromécaniques

La Liberty Bell était réellement une révolution. Tellement que son mécanisme fut à la base des machines à sous bâties lors des 65 années suivantes.  L’histoire des machines à sous changera complètement en 1963, avec l’invention de la machine électromécanique.  C’est Bally’s qui fut à l’origine de cette révolution.  La compagnie devint alors rapidement le chef de file de cette industrie.

Une machine à sous entièrement mécanique demeurait encombrante et était possible à tricher.  L’instauration de composantes électroniques régla ce fâcheux défaut.  La gestion de l’argent était également facilitée.

Ces machines à sous fonctionnent avec un cycle de combinaisons.  Ce cycle répertorie toutes les combinaisons possibles et lorsque la machine à sous est lancée, une combinaison est aléatoirement choisie.  Contrairement à la technologie d’aujourd’hui, lorsqu’une combinaison était sortie, elle était retirée du cycle.  Le cycle était terminé et recommençait lorsque toutes les combinaisons avaient été tirées.  Ainsi, il était alors vrai d’affirmer que « la machine était due! ».

Les machines à sous vidéo

Ce n’est que dans les années 1980-1990 que ces machines ont évolué vers les machines à sous vidéo.  Il s’agit de la technologie qui se trouve aujourd’hui dans les nombreux casinos.  La technologie vidéo permet l’élaboration de jeux infiniment différents, uniquement limités par l’imagination de ses créateurs.  Une seule machine peut entièrement gérer les paiements, accepter différents types de paris et même offrir de nombreux jeux dans cette seule unité !

Les machines à sous virtuelles

Grâce au développement exponentiel des capacités informatiques et l’expansion des ressources internet, l’industrie du jeu est aujourd’hui bien implantée dans le domaine virtuel.  Cette nouvelle technologie comporte de nombreux avantages, autant pour les Casinos que pour les joueurs.

Du côté des casinos, le développement est moins coûteux puisqu’une machine ne doit réellement être bâtie, livrée, puis entretenue.  Les frais d’exploitation des casinos en ligne sont tellement minimes en comparaison avec un vrai casino, ces premiers peuvent se permettre de réduire leur marge de profit au minimum afin d’attirer les joueurs.

Pour le joueur, de nombreux avantages existent :

-        Les promotions et retours sur vos mises sont beaucoup plus généreux en ligne qu’en casino réel
-        Les règles des jeux sont souvent plus profitables en ligne qu’en réalité
-        Aucun besoin de se déplacer.  On peut profiter de ses jeux favoris dans le confort de son foyer.
-        Aucune perturbation de la part des autres joueurs
-        Un choix inégalité de jeux différents, permettant de respecter exactement vos goûts et budgets.

Vous désirez vous-même mettre le pied dans l’un de ces casinos virtuels ?  Nous vous invitons à le faire sans le moindre investissement !  Découvrez de nombreuses machines à sous, ainsi que de nombreux autres jeux de Casino, chez le très réputé et fiable site Golden Tiger Casino.

Utilisez le lien suivant et vous pourrez profiter d’une heure de jeu gratuite avec 1 500$ en poche, sans aucun dépôt nécessaire ! Mieux encore, vous pourrez conserver vos gains !

Découvrez notamment la machine à sous Major Millions.   Avec un jackpot progressif dépassant présentement 300 000$, le potentiel de richesse est bien réel dans cet univers virtuel !

Toutes les conditions d’utilisation figurent sur cette page, lorsque vous cliquez sur la promo des 1 500$ gratuits.

Discutez de cet article sur notre forum de discussion

Comments

Powered by Facebook Comments