L'art de la tricherie: La petite histoire de Richard Marcus

Publié le 26 juin 2010

Dans le domaine du jeu, le nom de Richard Marcus ne rime qu’à une seule chose:  l’un des plus grands tricheurs de tous les temps.  Originaire de New York, Marcus a vite déménagé à Las Vegas afin d’assouvir sa passion pour le jeu.  Bien avant la triche, il passait son temps à travers les casinos et comme la grande majorité des joueurs réguliers, il enregistrait évidemment des pertes.

C’est probablement ce besoin d’argent qui amena Marcus à travailler de l’autre côté de la table, principalement sur les tables de BlackJack et Baccarat.  C’est certainement lors de cette période qu’il planifia ce qui le rendit plus tard célèbre, soit ses techniques de triche afin de battre le Casino.

La technique de triche préférée de Richard Marcus était le pastposting.  Cette technique demande de rajouter des jetons de haute valeur à une mise jugée gagnante, mais pas encore payée.  Marcus favorisait cette technique plutôt que le bet capping, où les jetons de haute valeur sont plutôt ajoutés sur une main favorisant le joueur, mais alors que le jeu n’est pas terminé (et le vainqueur non connu).  Cette préférence s’explique de son propre aveu sur le fait qu’il doit effectuer la technique ou fois ou deux seulement afin d’être certain d’enregistrer un profit, contrairement au bet capping qui peut demander de nombreuses répétitions, donc plus de chance de se faire coincer.

Sa méthode la plus renommée de pastposting se déroulait à la Roulette.  Elle fut dénommée la méthode Savannah, en l’honneur de sa danseuse nue préférée.

Sur une table de roulette passablement occupée,  il suffit de placer une mise semblant insignifiante de 3 jetons rouges de 5$ sur une zone accessible comme la colonne payant les mises 2 pour 1.  Or, plutôt que de placer trois jetons rouges, Marcus plaçait un jeton marron de 500$ sous les rouges.  Placés correctement, le jeton marron était à peine visible sous la pile de rouge, afin de se confondre comme un jeton supplémentaire de 5$.

Lorsqu’il perdait la mise, Marcus s’empressait de reprendre ce jeton de 500$ pour le remplacer par un jeton de 5$ lorsque le croupier avait toujours les yeux sur la roulette, ne perdant que 15$ dans l’opération.  Or, quand il remportait, il s’exclamait haut et fort, à la surprise de la table et du croupier.  Ce dernier découvrait alors le jeton de haute valeur, puis se devait de payer la somme de 1 530$ (profit instantané de 1 020$).

Pourquoi ne pas plutôt placer un jeton de 500$ lorsque la mise est gagnante?  La raison est fort simple:  une vérification par caméra montrera sa triche sur une mise gagnante aussi importante.  Or, sur une mise perdante de 15$, aucune raison de particulièrement s’attarder sur la situation si aucun soupçon ne plane.

Une autre méthode, au blackjack cette fois, avait le même type de principe.  S’asseyant à la droite du croupier, il misait trois jetons rouges, en gardant cinq jetons de 500$  et un de 5$ dans la main droite, la gardant à droite de sa mise en tout temps.  Lorsqu’il perd, il quitte simplement la table et sa mise de 15$ est perdue.  Par contre, lorsqu’il remporte la main, il attend que le croupier lui place trois jetons rouges puis, dans un jeu de mains astucieux, il utilise sa main gauche pour amasser trois jetons rouges afin de cacher sa main droite qui ajoute deux jetons mauves et un rouge de sa main droite à sa mise originale.  Il prend également le soin de mettre les trois autres jetons mauves devant lui dans le même geste.  Il montre alors au croupier qu’il n’a pas été payé.  Les trois jetons mauves qui ne sont pas en jeu servent simplement à réduire les doutes du croupier, prouvant que le joueur mise bel et bien de tels montants.

Facile?  Surement pas!  Bien qu’il est reconnu comme l’un des plus talentueux de son domaine, Marcus fut finalement attrapé puis traduit en justice.  Sorti de prison, il prétend avoir arrêté ses magouilles.  Il a cependant écrit un livre sur les techniques de triche en casino, puis tient des séminaires afin d’éduquer le personnel des salles de jeu à reconnaître les tricheurs potentiels.

Vous désirez tester votre talent au Blackjack sans investir un sou?  Golden Tiger Casino vous offre une promotion incroyable!  On vous remet 1 500$ pour une heure de jeu gratuitement, sans aucun dépôt nécessaire!  Mieux encore, vous pourrez garder une partie des profits générés!  Testez ce casino dès maintenant, ou parcourez la liste de nos autres salles partenaires reconnues.

Discutez de Richard Marcus et la tricherie en casino sur le forum de discussion

Comments

Powered by Facebook Comments

Autres nouvelles dans cette catégorie
Terminés, les téteux de drinks aux machines vidéo-poker de Las Vegas!
Un terrain de choix à vendre sur la Strip de Las Vegas
Le nouveau méga casino de 4MM$ sur la Strip: pas avant 2020
Pourriez-vous manger 1 000 $ de McDonald’s en 36 heures?
Hard Rock s’installera à Ottawa en partenariat avec la piste de course de Rideau Carleton
HAUT DE LA PAGE