Est-il possible de battre le blackjack?

Publié le 22 avril 2009

Le blackjack, aussi couramment appelé Vingt-et-un, est le jeu de Casino le plus joué à travers le monde. La raison de sa popularité réside dans le mélange de chance et de stratégie, non sans rappeler le poker.  Le blackjack est également  hautement médiatisé.  L’histoire de l’équipe de l’Université MIT ayant réussit à établir une stratégie permettant de battre le jeu a notamment éveillé l’imaginaire de bien des joueurs, en quête du rêve de richesse facile.  Le blackjack est-il vraiment un jeu qu’il est possible de battre ?

La réponse courte à cette question est oui.  Cependant, les conditions actuelles sous lesquelles le jeu est offert rendent le succès très difficile à atteindre.  La maîtrise du jeu de blackjack se fait à deux niveaux.  Voyons comment devenir un joueur gagnant.

L’étape première est de maîtriser la stratégie de base sur le bout de ses doigts.  Par définition, cette stratégie dicte la meilleure manière de jouer dans toutes les situations possibles, sans tenir compte de la distribution des cartes qui restent en jeu.  Il existe plusieurs chartes avec de légères variations selon les règles spécifiques à chaque casino.  Voici, à titre d’exemple, celle qui serait utilisée au Casino de Montréal, où :

-        Le croupier tire à 17 facile.
-        Le « surrender » n’est pas offert
-        Il est possible de doubler après un « split »

Apprendre et appliquer cette charte à la perfection minimisera l’avantage du Casino sur vous.  Faute d’une meilleure expression, c’est la stratégie optimale tout en restant « dans les règles de l’art ».  Autrement dit, c’est le mieux que vous pourrez atteindre sans entrer dans la deuxième étape, qui risque alors d’éveiller la surveillance des superviseurs sur votre jeu.  Néanmoins, cela ne fera pas de vous un joueur gagnant.  Selon les règles du Casino de Montréal, utiliser la stratégie de base laissera un avantage de 0.66083% en faveur de la maison.  Quoi faire alors pour renverser cet avantage en votre faveur ?

La deuxième étape demande au joueur de suivre le compte des cartes.  Cette technique demande beaucoup plus de travail et de ténacité que d’apprendre la stratégie de base.  Sachez toutefois que compter les cartes sans connaître la charte ci haut serait une perte de temps.

Vous avez possiblement déjà entendu parler de cette technique, notamment dans le film racontant la populaire histoire de l’équipe MIT (film 21).  Bien que les bases véhiculées dans le film soient vraies, compter les cartes n’a rien de si excitant ou gratifiant.  C’est une discipline difficile qui ne vous procurera qu’un léger avantage dans les conditions optimales.  De manière réaliste, il sera rare de pouvoir trouver un avantage de plus de 1.5% en votre faveur.  Cela signifie qu’un excellent compteur réussira possiblement à faire un profit sur le long terme.  Néanmoins, la variance à court terme est énorme et le parcours vers les gains sera une terrible montagne russe.  Nerfs solides obligatoires !

Compter les cartes peut aussi vous attirer des ennuies dans certains casinos privés.  Bien que les histoires de salles fermées à l’arrière boutique et d’actes de « découragement » relèvent plutôt du folklore que de la réalité actuelle, le bannissement des compteurs des établissements est une chose encore bien réelle.  Dans des casinos comme ceux de la société des Casinos du Québec, on coupera plutôt les sabots de manière à laisser une grande quantité de cartes en jeu avant chaque brasse dès les premiers soupçons.  Cela empêchera pratiquement tout avantage possible car votre compte réel ne sera jamais assez élevé pour en profiter.  Bref, il ne faut pas croire que la partie sera facile !

Il existe de nombreux niveaux de comptage de cartes.  Le premier consiste à attribuer une valeur positive unitaire (+1) pour les cartes 2-3-4-5-6 et une valeur négative unitaire (-1) pour les cartes 10-J-Q-K-A.  Les cartes 7-8-9 ont une valeur neutre.  On additionne toutes les cartes dévoilées à travers le sabot.  Un compte positif signifie qu’il y a un nombre disproportionné de hautes cartes restantes, ce qui est à l’avantage du joueur.  Un compte négatif signifie le contraire.  Il faut ensuite mettre ce nombre en relation avec le nombre de paquets restants à distribuer avant la prochaine brasse.  Plus le compte est haut et moins il reste de cartes à distribuer, meilleures sont vos chances de remporter la prochaine donne.  Cette information est utilisée à deux desseins.  D’abord, le joueur mise évidemment plus.  Le compte lui permettra également de dévier de la stratégie de base en relation avec les informations qu’il détient sur les cartes restantes.

Cette petite introduction ne fait qu’effleurer le complexe domaine du comptage de cartes.  Des articles plus poussés suivront bientôt.  La conclusion tirée par cet article est en relation avec la possibilité de battre le blackjack.  En effet, il demeure aujourd’hui possible, avec acharnement et circonspection, d’être un joueur de blackjack gagnant.  Cependant, cela demandera une dévotion au jeu ainsi que des centaines d’heures de pratique avant d’espérer des résultats réels.  Pour la plupart, une bonne connaissance de la stratégie de base sera un bon compromis !  L’apprendre n’est pas tellement complexe et vous permettra de maximiser vos chances vis-à-vis du casino.  Cela ne fera pas de vous un joueur gagnant, mais vous permettra tout au moins de conserver le plaisir de jouer au blackjack, tout en minimisant vos pertes !

Discutez de cet article dans notre forum de discussion

Comments

Powered by Facebook Comments

Autres nouvelles dans cette catégorie
Terminés, les téteux de drinks aux machines vidéo-poker de Las Vegas!
Un terrain de choix à vendre sur la Strip de Las Vegas
Le nouveau méga casino de 4MM$ sur la Strip: pas avant 2020
Pourriez-vous manger 1 000 $ de McDonald’s en 36 heures?
Hard Rock s’installera à Ottawa en partenariat avec la piste de course de Rideau Carleton
HAUT DE LA PAGE